Citation de la semaine de vacances

27/04/2014

J’ai honte, mais cette semaine je vais pousser la paresse et la mégalomanie jusqu’à me citer moi-même :

« Le temps, c’est plus que de l’argent. » (FightClub, joueur d’abalone)

Enfin bon, j’imagine bien que quelqu’un l’a déjà dit avant moi… 😉

« Quel rapport avec abalone ? » me direz-vous. Eh bien pour jouer à abalone, en famille, entre amis, avec des inconnus, ou gratuitement en ligne sur MiGs, grâce à tout le travail accompli par Mogwai sur son temps libre, ou pour alimenter un blog gratuit consacré à abalone, il faut du temps, mais nul besoin d’argent !

Pensez néanmoins à cliquer de temps en temps sur le bouton

donate-black-small-size50

pour que Mogwai puisse renouveler l’abonnement du serveur le moment venu.

FightClub

Publicités

Solution au problème d’Avril

Bravo les p’tits loups ! Vous avez trouvé la bonne réponse :

—- / d6e6
i6i7 / f6f7
i7h7 / d7e8
Blanc gagne en 3 coups.

Visualiser

La position était tirée de la partie 21806 – alain / starlight – Etoile – 6-2 – Au score (30/03/2014),
que vous pouvez retrouver dans l’historique de MiGs.
Allez y jeter un coup d’oeil : ce qui s’y passe est… surprenant.

FightClub

Le point sur l’Elo

Publication initiale : 17/12/2013
Mise à jour : 23/04/2014

LA THEORIE

L’Elo, ou classement Elo, est un système d’évaluation du niveau de chaque joueur relativement à tous les autres joueurs d’un classement. Ce système a été élaboré en 1960 par Arpad Elo (1903-1992), grand joueur d’échecs américain d’origine hongroise.

Ce type de classement peut s’appliquer à tous les jeux à somme nulle (jeux strictement compétitifs), c’est-à-dire lorsque deux joueurs s’affrontent et que l’intérêt de l’un est strictement opposé à l’intérêt de l’autre : ce que l’un gagne, l’autre le perd. Abalone, mais aussi les échecs, le jeu de go, le jeu de dames, le poker, les paris, pierre-feuille-ciseaux, etc., sont ainsi des jeux à somme nulle.

Ceux qui s’intéressent au sujet trouveront plus d’infos en consultant les articles « Classement Elo », « Arpad Elo » ou « Jeu à somme nulle » de Wikipedia.

Le calcul des points s’effectue selon une formule complexe, mais le principe est que si un joueur obtient des performances supérieures à son niveau estimé, il gagne des points Elo, et que s’il réalise des contre-performances, il perd des points. La logique veut qu’un joueur ait une chance sur deux de gagner une partie contre un joueur qui a le même nombre de points que lui. Moins d’une sur deux s’il a moins de points, plus d’une sur deux s’il a plus de points. Plus l’écart de points entre deux joueurs est élevé, plus la partie est déséquilibrée. Sur MiGs par exemple, si un joueur X à 1699 points et un joueur Y à 1507 points s’affrontent, le premier, en théorie, à de grandes « chances » de gagner (c’est juste une expression, « chance » n’étant vraiment pas le mot qui convient s’agissant d’un jeu de stratégie), mais son gain en points sera faible. En revanche, s’il perd, s’il doit quitter la partie en raison d’un impératif extérieur ou s’il subit une déconnexion, il perdra beaucoup de points. Inversement, le joueur Y, en théorie, à peu de chance de gagner, mais son gain en points sera élevé s’il y parvient, ou si son adversaire rencontre un problème extérieur au jeu.

On entrevoit déjà tout l’intérêt qu’un joueur déclinant ou un joueur fort peuvent avoir à se créer un nouveau pseudo : – le joueur déclinant protège ainsi son capital de points et limite son déclassement – le joueur fort gagne sur les deux tableaux, cumulant de grandes chances de victoire avec un gain de points optimal. Avec au passage, l’opportunité de déclasser ses adversaires directs en leur faisant perdre un maximum de points. Ca peut être un jeu de stratégie aussi, mais ce n’est pas de l’abalone. Et c’est un peu dommage que ce type de joueur perde son temps à gagner des points Elo sur MiGs alors qu’il pourrait s’enrichir sur le marché spéculatif et – pourquoi pas ? – entrer dans le Hall of Fame du magazine Forbes.

La conséquence, c’est la prolifération des pseudos à des fins stratégiques, alors même qu’il y a de moins en moins de joueurs. Cette inflation donne l’illusion du nombre (et laisse croire que tout ne va pas si mal), favorise l’anonymat, nuit à la convivialité, fait fuir les anciens, décourage les nouveaux, empêche de faire confiance et donc de jouer. Car il y a quand même des connexions qui se font, mais les connectés se méfient, s’observent et ne jouent pas. Bref, une ambiance sinistre.

LA PRATIQUE

Un tel système de classement est tout à fait pertinent dans le cadre d’une compétition officielle parfaitement structurée, où les participants jouent tous selon les mêmes modalités (fixées à l’avance par les organisateurs), sous une identité unique, et dans des conditions identiques. Mais il me semble ne pas être adapté à un lieu de rencontre (virtuel ou réel) qui se voudrait ludique. Le calcul de l’Elo dans les conditions d’une pratique totalement libre (comme c’est le cas sur MiGs), c’est un peu comme additionner des mètres, des litres, des kilos et des minutes, tellement il y a de facteurs qui interviennent dans le calcul : – le choix des variantes – le choix des durées (de la partie ou du coup) – l’intensité de l’activité du joueur sur MiGs – le choix du pseudo (pour les joueurs ayant plusieurs comptes avec des classements Elo différents) – le hasard des rencontres ou le choix des partenaires – Les heures de passage, surtout si la fréquentation est faible (vos horaires peuvent vous faire toujours rencontrer les mêmes joueurs, plus faibles ou plus fort que vous) – L’importance accordée à l’Elo – L’importance accordée au gain de la partie – Les parties pédagogiques (où l’enjeu n’est pas le gain de la partie) – La personnalité du joueur, ou le relationnel entre deux joueurs – Les événements extérieurs au jeu (vous devez partir et vous abandonnez) – La qualité de la connexion – etc.

Même si on constate que les joueurs les mieux classés sont effectivement les plus forts, dès qu’on quitte le haut du tableau, le classement perd très vite de sa pertinence, notamment du fait des multi-comptes (sans compter quelques comptes partagés entre deux ou plusieurs joueurs). Il y a à tout casser 10 joueurs dans le top 20, 15 dans le top 30, et peut-être 50 dans le top 100.

A cet égard, je voudrais signaler que le masquage de l’Elo des 20 premières parties sur MiGs est largement insuffisant, voire contre-productif. En jouant à peu près tout ce qui se présente, un joueur de mon niveau ou de celui de Galopin peut facilement atteinte 1650 points avant que son Elo ne s’affiche dans l’activité du serveur. 10 ou 12 parties suffisent pour figurer dans le Hall of Fame et pouvoir ainsi accéder à son Elo. Je le sais pour l’avoir testé moi-même (1). Ce dispositif a surtout pour conséquence d’entretenir le flou entre vrais et faux nouveaux, et favorise en définitive la création de multi-comptes plus qu’il ne la freine.

Au final, nous avons dans MiGs un système de points qui ne nous renseigne pas sur la valeur de notre adversaire (un même joueur pouvant se rencontrer à 1500, 1600 ou 1700 points par exemple), et un classement plein d’anonymes (pas tous heureusement !) et de joueurs qui apparaissent plusieurs fois.

Juste une question : à quoi ça sert ?

Ceux qui fréquentent régulièrement ou depuis longtemps les sites d’abalone en ligne savent à assez précisément ce que valent les joueurs connus, sans avoir besoin pour cela d’un classement Elo. Je ne pense pas beaucoup me tromper en avançant le classement suivant (qui n’engage que moi !) :

Le Top 5 des joueurs encore actifs sur 2012 et 2013 : 1. Gengis Khan 2. Eobllor 3. Boulet 4. KALVINH 5. wasabi ou rebel

Au-delà, il est difficile de garantir la fiabilité d’un classement, mais on peut mentionner quelques joueurs de grand talent, passés ou présents : Vincent Frochot, SilverSurfer, Gohatto , atto, Caipirinha_Lover, Galopin, dingding, Bingo, claudie, etc., la liste n’étant pas exhaustive, notamment afin d’éviter de citer plusieurs fois un même joueur sous des noms différents.

L’HEURE DU CONSTAT

Dans l’état actuel d’abalone, sur le terrain et en ligne, un état proche de la mort clinique, je crois que la bonne question à se poser est : est-ce que tel ou tel élément est de nature à donner envie aux gens de jouer ? Est-ce que ça leur fera aimer abalone, ou continuer de l’aimer ?

Des classements, on en trouve partout ! C’est même un des travers de notre temps de tout classer, de tout mesurer, de tout comparer, de tout normer, et presque toujours de sacrifier le qualitatif au profit du quantitatif, et partout de créer des inégalités là où il y avait de la diversité.

Franchement, je ne suis pas sûr que ce soit cela qui attire de nouveaux joueurs, ni qui retienne les anciens.

Je n’ai pas connu NetAbalone, ni les systèmes qui l’ont précédé. Je sais que NetAbalone, qui était le site « officiel » d’abalone en ligne, a connu un déclin assez rapide et a fini par fermer brutalement. Il y avait aussi là-bas un système de classement, avec les mêmes travers et les mêmes conséquences, semble-t-il. Ce ne fut pas la seule raison de sa chute (raisons dont je ne connais pas les détails, n’ayant pas fréquenté ce site), mais force est de constater que l’existence d’un classement ne l’a pas sauvé.

Le fait que la compétition (les points, le classement) prenne le pas sur le jeu ne peut conduire qu’à trois choses : l’inutilité de jouer quand on est déjà confortablement installé tout là-haut (privant ceux qui apprécient plus que tout le plaisir de se confronter à la difficulté), une surenchère presque malsaine et proche de l’addiction pour ceux qui rêvent de les rejoindre (un de ces joueurs m’a confié un jour : « J’ai travaillé dur pour en arriver là ! » ; s’agissant d’un jeu c’est un peu dommage…), et le découragement pour le plus grand nombre.

Le classement Elo a-t-il pour effet d’augmenter ou de diminuer la fréquentation de MiGs ?

A cette question maintes fois débattue, n’en déplaise à ceux bien classés qui défendent ce système comme un lobby défendrait ses intérêts, je répondrai que la fréquentation de MiGs est nettement en baisse, qu’il n’y a pas de raison extérieure qui puisse l’expliquer (le déclin de l’abalone grand public n’est pas une nouveauté et sa régression, qui s’étale sur des années, est lente), qu’il n’y a pas non plus de raison interne au site qui puisse l’expliquer non plus (le site est très bien conçu, il fonctionne très bien, et la fonction tournoi, qui n’est plus active, n’a jamais beaucoup servi) et qu’il y a donc lieu de s’interroger sur l’impact négatif de la présence d’un classement Elo sur le comportement des joueurs et la fréquentation du site.

Ce que cherchent la plupart des joueurs, je pense, c’est trouver des partenaires qui leur conviennent. Pour cela ils ont besoin ou bien de les connaître (pour les avoir déjà rencontrés), ou bien de se faire une idée au moins de leur niveau. Pour remplir cette dernière fonction, un système de ceintures serait largement suffisant. Un tel système semble avoir déjà été prévu par Mogwaï, puisqu’apparaît sur ma fiche joueur « niveau de maîtrise : ceinture bleu ». Il ne reste qu’à déterminer de quelle manière il fonctionnerait. Cela ne va pas forcément être simple à mettre au point, mais il y a toute une palette de choix possibles allant de l’auto-évaluation à la transcription de l’actuel Elo en niveaux de ceintures, en passant par une évaluation par les pairs (chaque joueur « note » son adversaire d’une couleur, en fonction du niveau qu’il lui attribue à titre personnel).

Il faut garder en tête que si MiGs disparaît faute de joueurs et de contributeurs, le classement Elo qui lui est associé disparaîtra avec. Ceux qui aiment vraiment ce jeu n’ont pas besoin de se voir distribuer des bons points. Ils ont besoin d’un lieu pour rencontrer des gens sympas qui partagent leur passion et passer un bon moment entre amis virtuels. Pourvu qu’on rencontre les bons partenaires, le jeu se suffit à lui-même, et penser qu’il aurait besoin d’un adjuvant n’est pas lui faire honneur. Aussi est-il peut-être temps d’essayer autre chose avant qu’il ne soit trop tard, et garder au frais les systèmes de classement pour des compétitions officielles sur le terrain dans des temps futurs, le cas échéant. Chacun sait, en son for intérieur, quelle est sa véritable valeur en tant que joueur. Mais sans doute faut-il supprimer les artifices pour changer les mentalités.

FightClub

(1) J’ai refait l’expérience et au 23/04/2014, voici le résultat :
L’Elo est masquée pendant au moins 20 parties, car si par exemple un joueur se connecte un matin avec 19 parties dans son historique et joue 11 parties dans la journée, son classement Elo est toujours masqué avec 30 parties à son actif, et le demeure tant qu’il reste connecté. Ce n’est qu’à la connexion suivant que son Elo s’affichera.
Je n’ai pas pensé à regarder à quel moment mon classement Elo est apparu dans le Hall of Fame, mais mes points ne se sont affichés qu’après 26 parties et j’étais déjà à 1685. Il est vrai que j’ai continué à jouer et à progresser, et aussi que l’environnement de MiGs a changé : certains joueurs hautement redoutables semblent avoir quitté la scène abalonienne (Gengis Khan en particulier), un petit groupe de débutants a fait son apparition, et il faut maintenant plus de 1620 points pour accéder au Top 100, ce qui retarde d’autant l’accès à son classement et peut éventuellement avoir un effet dissuasif sur la multiplication des pseudos à des fins de classement.

Le problème majeur est que ce sont surtout les nouveaux arrivants qui pâtissent du mécanisme de classement Elo masqué en début de parcours. En effet, un habitué de MiGs pensera à consulter l’historique d’un partenaire potentiel pour se faire un peu une idée de ce qui l’attend, tandis qu’un néophyte croira inviter un débutant comme lui (ou être invité par lui). Pire, il ne comprendra peut-être tout simplement pas pourquoi pour certains l’Elo s’affiche et pour d’autres non. Je pense que plus on évitera les méprises, mieux ce sera pour tout le monde.

Concernant le classement Elo lui-même, je n’avais initialement envisagé le problème que sous l’aspect de la fréquentation de MiGs (la situation étant particulièrement critique à ce moment-là, mais les choses se sont un peu arrangées depuis), mais il est plus complexe que cela.

Le classement Elo a-t-il un effet positif, négatif ou nul :

  • sur le nombre de personnes qui fréquente le site ?
  • sur la régularité et l’intensité de leurs visites ?
  • sur l’intégration de nouveaux arrivants ?
  • sur le nombre de parties jouées ? (Jouerait-on plus ou moins de parties s’il n’y avait pas d’Elo ?)
  • sur l’esprit du jeu ? (Introduit-il ou non une ambiance de concurrence – du style « ambiance de classes prépas » – qui nuit au caractère ludique d’abalone ?)
  • sur la convivialité du site ? (A-t-il ou non une incidence sur les relations entre les personnes qui le fréquentent et la bonne ambiance que devrait exister sur tout site de jeu ?)
  • sur la qualité du jeu des participants ? (Est-ce que les joueurs « s’appliquent » davantage s’il y a un classement Elo ? Est-ce que cela a des effets bénéfiques sur leur niveau de jeu et leurs progrès ?)

Je pense qu’on ne pourra statuer sur ce sujet que lorsqu’on sera capable de répondre à toutes ces questions. Autant dire que le débat n’est pas prêt d’être refermé… 😉

FightClub


L’article initial a fait l’objet de quelques commentaires.

Le problème du mois : avril 2014

Pour le moment je préfère ne pas m’engager davantage, n’étant pas sûr d’avoir le temps de vous proposer un problème par semaine.
On verra si j’arrive à gérer (et aussi si j’ai un public 😉 ).

°°°°°°

Qui va gagner ?

NIVEAU : FACILE
TRAITBLANC
OBJECTIF : TROUVER LE GAGNANT

Problem-april1

Ce que je préfère par-dessus tout dans abalone, ce sont ces instants magiques où le destin de la partie ne tient qu’à un fil.
C’est particulièrement le cas lors des fins de parties très disputées.
Ce moment critique requiert toute votre concentration : symboliquement parlant, votre vie est en jeu ! Ferez-vous le bon choix ?
En d’autres termes, qui va gagner ? Noir ou Blanc ? Réponse la semaine prochaine…

FightClub

(solution)

°

Accédez à tous les problèmes mensuels.

Joyeuses Pâques !

joyeuses_paques © LGB Productions

Quoi, il est pas joli mon œuf de Pâques ? En plus vous avez le choix : chocolat noir ou chocolat blanc !

Ouais bon, j’admets… si j’avais pas précisé que c’était un oeuf de Pâques, vous n’auriez peut-être pas trouvé seuls. Mais on fait se qu’on peut ! Et je vous mets au défi de faire mieux ! 😉 Y a rien de mieux que la concurrence – la vraie, pas celle avec laquelle on nous bassine – pour faire progresser les sciences et les techniques abaloniennes. 🙂

En attendant, je ne vous cache pas que j’appréhende un peu l’arrivée du mois de mai : ça va encore être une autre paire de manches…

Joyeuses Pâques à tous !

FightClub

Problème 21944-15y

NIVEAUFACILE
TRAIT : NOIR
OBJECTIF : VICTOIRE EN 5 OU 6 COUPS

21944_15y

Les parties, c’est comme les blagues : les plus courtes sont souvent les meilleures !
Surtout si elles se terminent sur un score serré !
Ici ce n’est pas le cas. Cette partie, qui oppose jeff costa à alain, s’est jouée 6-0 en 31 coups. Nous en sommes au coup 15, noir a le trait, et l’issue ne fait pas mystère.
En supposant que le pauvre alain, dans un réflexe de survie, fasse tout ce qu’il est possible de faire pour retarder l’échéance fatale, trouverez-vous le moyen d’abréger ses souffrances d’une dizaine de coups ?
A vos plateaux, et que le meilleur analyste gagne !

Retrouvez la partie dans l’historique de MiGs.

FightClub