Abalone pour non-voyants

Si abalone est un art visuel (voir la citation de Mikhail Botvinnik dans le dictionnaire de citation ou la page Arts visuels dans Arts abaloniens) jouer à abalone et se représenter une position devient problématique pour les non-voyants. Or abalone doit être accessible à tous, et pour cela prendre en compte toutes les dimensions du handicap.
Pour le handicap moteur, il existe déjà des systèmes permettant de déplacer des objets sur un écran par la pensée (interfaces cerveau-ordinateur ou BCI – «Brain-Computer Interface», dispositifs équipés d’un casque muni d’électrodes relié à un ordinateur, permettent de convertir ces signaux électroniques en informations).
Pour le handicap visuel, on peut imaginer une partie billes rugueuses contre billes lisses entre deux non-voyants qui se construisent par le toucher l’image mentale de la position en jeu.
Qu’en pensez-vous ?

FightClub