eobllor

Là c’est du lourd, du très lourd. eobllor, c’est l’archétype du joueur d’abalone, l’un des meilleurs, certains disent LE meilleur.

Que font la plupart des joueurs avec abalone ? Ils jouent. eobllor, lui, pense. A tel point que je me demande parfois si Abalone est un amusement pour lui, ou plutôt un exercice mental. eobllor semble faire de l’abalone comme d’autres font des pompes ou des abdos. Je ne sais même pas s’il éprouve le plaisir du jeu dans l’affrontement de deux personnalités, ou si c’est plutôt la résolution de problèmes abstraits qui le fait vibrer. Avec lui, abalone n’est pas joué, abalone est pensé. Pas seulement sur le plateau, mais de manière globale : en effet, eobllor fait partie des joueurs capables de vous parler de théorie abalonienne, et ils ne sont pas si nombreux.

Sur le plateau, le style d’eobllor est étonnant de profondeur, de finesse et de créativité. Dans son jeu, rien ne se perd, tout se créé ; rien n’est laissé au hasard, tout est calcul. Son intelligence est rarement prise en défaut : il pensera presque toujours un ou deux coups plus loin que vous. Alors inutile de crier victoire avant d’avoir éjecté sa sixième bille, car il sait comme personne peser l’avantage entre le point et la position. C’est peut-être là la caractéristique principale de son jeu (ou de son style) : l’art du placement. Il semble d’ailleurs avoir fait sien ce principe napoléonien : « L’art du placement des troupes est le grand art de la guerre. Placez toutes vos troupes de manière que, quelque chose que fasse l’ennemi, vous vous trouviez en peu de jours réunis ». eobllor est capable de réaliser le grand écart pour diviser le camp adverse et, alors que vous croyez sa position fragile, rassembler très rapidement ses forces là où il va frapper – ou là où vous comptiez le frapper.

Chriscool a dit de lui : « Ce qui caractérise le plus le style d’eob, selon moi, c’est son approche « divide and conquer » (diviser pour régner). Il me semble qu’il accorde plus d’importance au fait de diviser les billes de l’adversaire que d’occuper le centre, sauver ses boules ou manger celles de l’adversaire. »

Côté personnalité, je vois eobllor comme une personnalité complexe et éminemment intellectuelle. C’est probablement un joueur très cérébral, qui ne laisse pas les affects détourner son attention : la perspective de la victoire ne le grise pas, pas plus que la panique ne s’empare de lui si son adversaire semble prendre le dessus.

Précisons qu’eobllor n’est pas seulement l’un des meilleurs joueurs sur MiGs – où on le voit d’ailleurs assez peu (faute d’adversaires à sa mesure ?). C’est aussi un joueur qui s’est distingué off-line, et qui a été notamment vainqueur de l’épreuve d’abalone aux Olympiades de l’esprit de Londres en 2004.

Je vous le disais : du lourd, du très lourd !

Gramgroum, lundi 18 juin 2012

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.