FightClub

Apparu sur MiGs en octobre 2009, FightClub est un joueur qui, au fil des mois, s’est fait une place et un nom dans le petit monde des abanautes. Plus d’un nom d’ailleurs, puisqu’il est titulaire de plusieurs pseudonymes, comme la plupart des migsiens. Mais contrairement à d’autres, FightClub ne s’en cache pas, et ce n’est sans doute pas trahir un secret que dire que vous pouvez aussi le rencontrer sous le nom de Carefool, LittleGhettoBoy ou telemaque85.

Selon ses propres déclarations, le pseudo LittleGhettoBoy résume bien sa personnalité – ne me demandez pas en quoi, je ne sais pas – et le pseudo FightClub sa philosophie du jeu : une partie est un combat, mais c’est aussi un art (un noble art, comme la boxe). Et je le cite : « La lutte est bien sûr celle de deux joueurs, mais plus encore la lutte interne qui se livre en chaque joueur, puisant au fond de lui-même les ressources qui le conduiront à la victoire… »

Côté abalonier, FightClub est un joueur prudent (le pseudo Carefool lui va très bien), réfléchi et méthodique, je dirais presque méticuleux. Comme un boxeur, prêt à frapper, il a toujours un pied devant, et prêt à esquiver, l’autre pied sur le recul.  Vous ne trouverez pas facilement le défaut de sa cuirasse, et il vous faudra faire preuve d’un bon brin d’imagination pour le battre.

FightClub prend abalone pour ce qu’il est : un jeu de réflexion. Il prend son temps s’il l’estime nécessaire, et après mûre réflexion, vous décoche des coups bien sentis. Les blitz courts ne sont pas pour lui. Les amateurs de jeu rapide et intuitif ne trouveront certes pas en lui l’adversaire idéal, mais qu’importe : on ne peut pas plaire à tout le monde.

Avec ça, toujours aimable et d’humeur égale, c’est le genre de joueur qu’on prendrait plaisir à affronter face à face le soir au coin du feu, et sûrement pas sur son I-phone entre deux correspondances de métro.

FightClub le reconnaît, il a de l’ambition : son but est de progresser, et d’arriver à battre un jour des joueurs comme Gengis Khan ou eobllor.

Véritable amateur d’abalone (au sens premier du terme : celui qui aime), FightClub souhaite contribuer à la diffusion de ce jeu : à ce titre – et je l’en remercie vivement – il est le principal artisan d’une version anglaise du blog d’Abalone Online qui paraîtra  bientôt.

Gramgroum, 6 avril 2013

Publicités

Une réflexion sur “FightClub

  1. Pingback: L’effort, encore et toujours ! | Abalone Online

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.