gaz – gaz

gaz-gaz-overb

Avec gaz – gaz, le mot d’ordre est « baston ». Pour ce grand amoureux d’abalone, il est interdit de s’ennuyer sur un plateau. Il aime plus que tout voir les billes voler dans tous les sens, et les interminables affrontements où chacun montre ses muscles sans jamais passer à l’action ne sont pas pour lui.

Paradoxalement, il n’est pas très amateur de variantes, et pour lui, le « vrai » abalone, c’est le standard. C’est peut-être là le hic : il fera tout pour éclater les paquets de billes, et il en attend autant de son adversaire, ce qui revient un peu à vouloir faire d’abalone un jeu coopératif. Or abalone n’est pas un jeu coopératif, et toutes les tactiques, tous les coups et même tous les atermoiements sont permis dès lors que la règle ne les interdit pas. Et gaz – gaz, justement, déteste la « gagne », l’idée que la victoire est le but ultime et que tous les moyens sont bons pour y parvenir. Pour lui, le but ultime, c’est l’amusement.

Si vous acceptez ce contrat implicite avec lui, gaz – gaz est le joueur le plus agréable qui soit. Mais attention, bloqueurs s’abstenir ! gaz – gaz est tout à fait capable d’abandonner la partie et de quitter la table sur un salut un peu sec s’il ne sent pas, chez son adversaire, un esprit joueur. Je sais pourtant qu’il s’en voudra ensuite, car c’est un des joueurs les plus fair-play qui soient.

En définitive, c’est un joueur très sympathique avec qui on ne s’ennuie jamais. Je le recommande à tous les débutants (mais pas seulement aux débutants), d’autant qu’il dispense volontiers ses conseils à ceux qui découvrent le jeu. Surcroît d’élégance, lorsqu’il a affaire à un nouveau joueur, gaz – gaz propose le plus souvent le match nul quand il a gagné, prouvant que seul le jeu l’intéresse et non la petite gloire du classement.

Gramgroum, lundi 11 juin 2012

Publicités