La variante de décembre : Je suis un robot

Le principe de cette rubrique est de mettre chaque mois en lumière une variante par le biais d’une partie ancienne ou inédite.

Je suis un robot

Je-suis-un-robot

(cliquez sur l’image pour visionner la partie)

Il paraît que les appareils connectés seront très tendance cette année comme cadeau de Noël. Evidemment on pourrait demander au Père-Noël un abalonier connecté – genre serveur de jeu en ligne – mais je doute qu’on soit exaucés… 😉
A défaut, je vous propose ce petit robot, conçu par Johy lors de la création de MiGs (Johy, n’hésite pas à rectifier si je me trompe).
C’est une variante expérimentale déséquilibrée. Vous pouvez la jouer en écoutant du Daft Punk (ou du Kraftwerk, si ça correspond mieux à votre génération).

Sur MiGs, les parties jouées en variantes expérimentales n’étaient pas légion. Les joueurs préféraient très majoritairement la très classique marguerite belge, et pour les débutants qui échouaient là, le basique Standard.

Les variantes déséquilibrées faisaient encore moins recette (alors qu’on s’en fiche en fait, qu’elles soient équilibrées ou pas, du moment qu’on peut jouer la revanche 😉 … et puis dire en faveur de qui est le déséquilibre n’est pas toujours si évident…). Tout cela fait qu’il y a eu peu de parties jouées dans cette variante sur MiGs. Dommage, car c’est une configuration qui aurait mérité qu’on s’y intéresse un peu plus.

Cette partie oppose deux joueurs talentueux chacun à leur manière : d’un côté KALVINH, presque toujours brillant dans l’analyse du jeu et ayant souvent fait preuve de créativité ; de l’autre, ernest, un joueur au style compact, maître du jeu hyperdéfensif, et redoutable lorsqu’il attaque les extérieurs dans une opposition de bloc.

Ici, l’avantage est pris par Noir dès l’ouverture. Le milieu de partie se résume à un bon gros bloc avec avantage au score.

J’ai souvent dit qu’on pouvait facilement perdre une partie sur un seul coup. C’est ce qui se passe ici avec le calamiteux coup 39y, qui ouvre la porte à l’enfoncement de ce qui était jusque-là un bloc.

Le tout s’achève donc sur un pur massacre, mais on notera néanmoins la finesse avec laquelle sont joués les derniers coups de Noir : un enchaînement de doubles attaques qui assure à son auteur une victoire des plus rapides. Principale raison pour laquelle je vous ai choisi cette partie.

FightClub


Notation Aba-Pro de la partie :

Je suis un robot

1.d6d7e6 f4h4e3 2.d3e4 g3f3 3.h6i6g5 f3e3 4.i7h7 a2b2 5.g5f5 d3d4 6.i5h5 a4b5 7.d6e7 h9h8 8.h7i8h6 h8g8 9.i7h6 g8f8 10.d8d7 f7f8 11.e5e6 b2c3 12.i9h8 e9d8 13.e4f5 f9g9 14.e8e7 b3b2 15.g6f6 e3d3 16.f4f5 d8c7 17.h8g8 d3c3 18.g7g8 b2c3 19.d7e8 e5d4 20.e7e8d7 e4d3 21.h5h6 c7c6 22.f5f6 f9e8 23.g9f8 c6b5 24.h6h7 a4a3 25.d2e3 b4c4 26.e3f4 b5c5 27.f4g5f5 d3e3 28.h7h8 a3b3 29.h9g9 b2c2 30.f8e7 c2c3 31.c6d7 c5d5 32.g9f8 b4c5 33.d7e8 f5f4 34.g5f5 f4e3 35.f9e8 d2c2 36.f5g6 c5d5 37.g6h7 c2c3 38.d6e6 c5d6 39.f8f7 d4d5 40.h8g7 d3c2 41.f5e5 d6d7 42.g7f6 c4c3 43.e7e6 c1c3d1 44.i8h7 d1d2 45.f6e5 e3d2 46.f7g8f6 e2d2 47.g6f5 c1c2 48.d4d5 c4d4 49.f5e4 b3c3 50.d6d7

Remarque : pour rejouer la partie avec le Replayer d’Eob, faites précéder la notation de la partie du fitting décimal en cours pour cette variante, que vous trouverez dans la page « Propositions décimales ».

9 réflexions sur “La variante de décembre : Je suis un robot

  1. petit pb de lien, je ne peux pas visionner la partie, j’ai juste l’image.
    Si au moins il y avait un morceau de Kraftwerk pour accompagner. 😉

  2. Personnellement, je ne lui trouve pas beaucoup de finesse, à cette fin (désolé de râler ^^).

    – Le coup 43 est inutile, Noir devrait descendre pour piéger trois billes (avec possibilité d’en éjecter d’autre en cas de riposte).
    – Le coup 44 ne sert à rien, Noir peut toujours rapidement récupérer une bille en bas puis éjecter les deux isolées à droite (même son coup précédent ralentit l’éjection des billes de droite)
    – Le coup 46 n’est pas passionnant non plus…
    – Au coup 48, Noir devrait éjecter à gauche avant d’éjecter à droite. Son adversaire aurait pu, sinon, faire durer (un peu).

    Bref, soit Noir ne compte pas spécialement les billes, soit il ne visualise pas en détail la fin de la partie. Évidemment, vu le sacrifice adverse, on comprend qu’il n’est pas nécessaire d’être précis… C’est dommage, car c’est toujours plus intéressant, lorsque l’on sait que la partie est gagnée, d’essayer d’optimiser ou de jouer des trucs amusants.

    Sinon, au sujet de la variante, je pense qu’elle serait mieux, c’est-à-dire moins déséquilibrée, si on interchangeait les couleurs.

    • Tu as tout à fait le droit de râler Eob, mais comme tu le sais, et comme tu l’as très bien montré dans ton commentaire sur le bêtisier des IA #1 (02/12/2014 à 15h49), il y a toute une échelle de degré dans la finesse 😉
      Il faut comprendre aussi qu’on se situe là dans une partie réelle, et qu’on ne peut pas porter sur le jeu des protagonistes un regard aussi critique que s’il s’agissait d’un problème, où on vise la perfection.
      Je ne suis pas remonté si haut dans la partie, qui évidemment est largement perfectible en différents points de son déroulement.

      La fin dont je parle commence à 47b. Il est clair que KALVINH est aidé par le fait que son adversaire à ce stade de la partie, est en pleine déroute et fait à peu près n’importe quoi (le coup 48y par exemple, m’amuse beaucoup).
      Il aurait pu compliquer bien davantage la tâche de son opposant, mais il se trouve qu’il ne l’a pas fait. J’en ai donc fait abstraction pour me concentrer sur le jeu de Noir, et je constate qu’il est opérant même s’il aurait pu ne pas l’être : il y a double menace d’éjection sur 3 coups consécutifs – 47b, 48b et 49b – puis éjection finale. Pour moi, c’est un bel enchaînement. Ce qui ne veut pas dire qu’il était imparable. On n’a pas forcément besoin d’être parfait pour être beau ^^

      • Ne te méprends pas, je n’ai pas cherché à décrire des coups parfaits pour Noir, j’ai seulement essayé de relever des erreurs qu’à sa place je n’aurais pas faites (du moins, je l’espère).
        Je conçois volontiers qu’un enchaînement puisse être beau sans être optimal. Mais en l’occurrence, je n’ai pas trouvé saisissantes ces doubles menaces, qui me donnent au contraire l’impression que Noir surjoue la domination de son adversaire, sans pour autant que ces coups aient quelque chose d’original ou d’amusant.

  3. Par ailleurs, si on regarde le début de la partie, Blanc commence très mal, mais Noir n’arrive pas à en tirer profit (d’où la situation de blocs), à cause de son coup 7 qui est contre-productif ; il aurait mieux valu jouer, par exemple, 7.i9h8 ou 7.i9i8 ou 7.h5h6.
    Le coup 11 de Noir n’est pas très bon non plus, car il permet à Blanc de jouer 12.-b4c4 (mais Blanc tente de sauver sa bille à droite à la place).
    Aussi, grosse opportunité (due à l’inattention de Blanc juste avant) manquée pour Noir au coup 28, il aurait pu jouer 28.d8d7 au lieu d’éjecter.

    • On est d’accord, mais comme je l’ai signalé dans l’article, le nombre de parties jouées dans cette variante est très réduit. Donc ça va être difficile de trouver dans le lot la partie parfaite jouée par deux joueurs irréprochables ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.