Les limites de l’anticipation

01/11/2015

David-Hume

« Toute connaissance dégénère en probabilité. »

(Traité de la nature humaine, 1739-1740)

David Hume, philosophe écossais (1711-1776)

 FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

2 réflexions sur “Les limites de l’anticipation

  1. Je tente une brève interprétation philosophique (c’est la brièveté que je tente, pas l’interprétation 😉 ) :

    « Connaissance » est à prendre ici comme « connaissance a posteriori« , par opposition aux « connaissances a priori » qui relèvent de la pure logique et ne portent que sur des objets abstraits (les mathématiques, par exemple).

    Si le caractère de nécessité est évident dans le second cas (A = A, 1 + 1 = 2, etc.), il ne l’est pas pour les connaissances a posteriori, qui font appel à l’expérience sensible. L’être humain constate dans le monde la régularité de certains phénomènes, et que les mêmes causes semblent produire les mêmes effets. De cette expérience il en infère des lois causales, bref, une « connaissance », qui se trouve validée lorsque les événements futurs se déroulent comme prévu. En gros Hume dit que ces lois causales obtenues par induction n’ont pas un caractère de nécessité, et qu’il est seulement « probable » – mais pas « certain » – qu’un événement futur se déroule tel que nous l’avons anticipé.

    De ce fait, ce que nous pensons être une connaissance n’est en réalité qu’une simple croyance fondée sur l’expérience. Une fois que j’ai compris cela, ce n’est pas ma « connaissance » qui dégénère, mais le jugement que je porte sur elle : il ne s’agit pas d’une « connaissance » (celle d’une relation nécessaire de cause à effet), mais une simple probabilité.

    L’interprétation abalonienne sera plus simple 🙂 :

    – supposons que mon adversaire expérimenté (donc ayant une bonne connaissance « a posteriori » du jeu) joue avec une bonne dose de logique. La situation du jeu (la position) me permet d’anticiper son prochain coup (qui sera forcément pertinent). Lui-même sait comment je vais répondre, et quelle sera ma parade à sa réponse, parade pour laquelle il a déjà prévu une contre-parade, etc. Nous savons presque avec certitude quel sera le déroulement de la partie sur x demi-coups, mais plus nos projections nous emmènent loin, plus nos prévisions deviennent incertaines (un peu comme la météo à 5 jours est moins fiable que l’annonce du temps qu’il fera demain 😉 ) Là où à 3 ou 4 demi-coups (par exemple) il y avait un déroulement presque certain de ce qui allait se passer, un enchaînement largement prévisible (on dira une « connaissance », pour reprendre le terme de Hume), à 7 ou 8 demi-coups (par exemple), il ne reste plus qu’une faible probabilité, au regard du nombre de mutations que peut subir la chaîne. Je pense que les programmeurs ici présents ne démentiront pas 😉

    – autre exemple : imaginons que j’aie une bonne connaissance (a posteriori 😉 ) de mon adversaire. J’ai ainsi repéré chez lui la récurrence de certaines erreurs que je cherche à utiliser. Je me souviens par exemple d’une erreur que faisait systématiquement alain lorsque je jouais contre lui en Standard, et que j’exploitais à chaque fois avec succès (j’ai tenté le coup avec Gramgroum, mais ça n’a pas marché 😦 ). Il y a fort à parier qu’un jour ma combine ne fonctionne plus, parce que mon adversaire aura progressé, ou parce qu’il aura enfin trouvé la réponse adéquate à cette situation particulière. Par conséquent les mêmes coups ne produiront plus les mêmes effets, et la connaissance que j’ai de mon adversaire devra être révisée. Rien ne prouve non plus d’ailleurs qu’il ne commettra plus jamais cette erreur, mais c’est probable, et dans le doute, à l’avenir il sera judicieux de tenter autre chose… 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.