Push

Connaissez-vous PushpushPush est une version d’abalone qu’on trouve – ou qu’on trouvait – sur Facebook, et qui permet – ou permettait – de jouer à deux joueurs en ligne. C’est une création autrichienne qui date de 2010 ou 2011, mais comme je ne suis pas utilisateur de Facebook, je ne suis pas en mesure de vous confirmer si Push existe toujours.

Si vous êtes germanophone, je vous invite à lire cette interview  datant de mars 2011, dans laquelle Helmut Hutterer, fondateur de la start-up viennoise SocialSpiel (littéralement : Jeu Social), à l’origine de cette appli, parle de Push et d’autres projets de sa société.

Je vous en livre quelques extraits (traduction SGDG) :

« Il serait très réducteur de décrire Push – récemment distingué par le Prix national du Multimedia – comme un simple Abalone rouge et vert. Car on ne trouve pas Push sur les tables de jeu, comme le populaire jeu de plateau aux billes noires et blanches, mais sur la plate-forme Facebook », déclare Hemut Hutterer. « La grande différence, c’est qu’il devient beaucoup plus facile et rapide de trouver des partenaires de jeu. Pour le reste, nous avons essayé d’insuffler un style et un esprit. » Un palmarès des joueurs est par ailleurs censé inciter les joueurs à travailler leur stratégie…

Certes, le genre n’a pas été réinventé, mais en quelques mois ce sont des centaines de milliers d’utilisateurs qui ont pu se laisser séduire grâce à la diffusion « virale » du jeu, aux travers des « amis ». « Il n’y aura pas de problème avec le géant du jeu Hasbro, actuel propriétaire d’Abalone », assure Hutterer. « En effet, les règles du jeu ne peuvent faire l’objet d’une protection légale, et le brevet du tablier de jeu est tombé dans le domaine public. » (1)

Les utilisateurs de Facebook qui souhaitent jouer gratuitement à Push doivent laisser SocialSpiel accéder à un grand nombre de données : nom, profil, sexe, réseaux, n° de client, liste d’amis, etc, pourront être stockées sur les serveurs de SocialSpiel. « Nous n’utilisons les données des utilisateurs que dans le but exclusif d’améliorer le jeu. » déclare Hutterer. « Nous ne constituons pas de listes d’adresses mail pour les revendre. »… Si d’autres informations sur les utilisateurs sont utiles pour les fonctionnalités du jeu, elles peuvent être tirées des serveurs de Facebook. « Il est très facile d’accéder à une masse d’informations, la difficulté est de les interpréter de manière à ce qu’elles soient utiles à notre propre business. »

« Facebook est si grand et si omniprésent qu’il ne devrait pas disparaître dans les cinq prochaines années, selon moi » déclare Hutterer. Il ne faudrait toutefois pas sous-estimer  d’autres réseaux, moins importants. Alors que Push comptabilise 160 000 utilisateurs  en un bon mois sur Facebook, on compte 75 000 utilisateurs sur Hi5, où Push est également disponible. Hyves aux Pays-Bas, Netlog en Belgique, les réseaux VZ en Allemagne ou VKontakte en Russie seraient également intéressants. « Mais actuellement Facebook est certainement la plate-forme la plus simple pour développer une Appli » précise Hutterer.

Découvrez ci-dessous une vidéo de démonstration de Push :

(1) Notons que SocialSpiel a quand même pris la précaution de rebaptiser Abalone en Push… on ne sait jamais.

Gramgroum

Publicités