Le problème du mois : mars 2016

Un problème inédit :

NIVEAUPAS TROP DIFFICILE
TRAIT : NOIR
OBJECTIF : NOIR GAGNE EN 3 COUPS

3-move-problem-march2016

Ce problème n’est pas destiné aux têtes de classe, mais plutôt aux élèves du deuxième rang. Il n’est pas excessivement difficile, il faut juste identifier ce qu’il y a à voir dans la masse des informations. Il s’agit donc plus d’une question de lucidité que de combinaison 😉

FightClub

Accédez à tous les problèmes mensuels.

Publicités

8 réflexions sur “Le problème du mois : mars 2016

  1. Sans être très difficle, c’est un problème très intéressant, et qui illustre ce dont je parlais dans un autre message : l’intelligence de la situation.

    En effet on a une grande quantité d’informations, et la première chose qui saute aux yeux, c’est le caractère apparemment équilibré de la situation. La deuxième chose qui ressort d’un examen rapide, c’est que chaque joueur a une bille isolée et menacée d’éjection à plus ou moins court terme. La troisième chose que l’on voit, (et c’est là le piège), c’est que la bille noire isolée est menacée par quatre blanches, donc en grand danger, et la bille blanche isolée n’est menacée que par trois billes noires, donc pas en danger immédiat, a priori (sachant que trois peuvent en coincer une, mais pas l’éjecter).

    L’énoncé du problème (noir gagne en 3 coups) déflore le charme de cette situation, c’est presque dommage. Si le problème était intitulé « qui va gagner ? », sans autre indication que le trait, je parie que 95 % des joueurs – et j’en fait sans doute partie – auraient spontanément répondu, après un premier examen de la situation : « blanc ». Nous savons maintenant que c’est noir.

  2. Excellente analyse 🙂
    Oui, c’est vrai que j’aurai pu le présenter en mode « qui va gagner ? », mais je n’y ai pas pensé. Tant pis, ce sera pour une autre fois…
    Ce que tu dis de « l’intelligence de la situation » est tout à fait juste : c’est sur des situations critiques de ce genre en cours de partie, surtout si ça joue vite, que se fait la différence entre ceux qui seront capables de tirer leur épingle du jeu grâce à un « coup de maître », et ceux qui perdront la partie parce qu’ils seront passés à côté.

  3. Ce qui est sympa sur cette fin de partie c’est que la victoire ne peut être plus étriquée : victoire au trait ! …une panne « d’agressivité » et hop c’est perdu.

  4. Merci pour ce problème « simple » qui m’a interloqué quelques instants (oui ça fait des années que je n’ai ni joué, ni analysé), ça m’a rappelé combien abalone est bandant 🙂

    • Ni l’un ni l’autre, a priori, car c’est un problème de ma composition 😉 Je suis parti d’une idée, et ensuite j’ai disposé les billes pour obtenir l’enchaînement de coups souhaité 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s