Les rêves les plus fous de l’adversaire

17/12/2017


David Bronstein (URSS) contre Mikhail Tal (URSS), FIDE Interzonal Tournament, Amsterdam 1964.

“Les Echecs [et Abalone] sont infinis, et il suffit d’un seul coup inconsidéré pour que les rêves les plus fous d’un adversaire deviennent réalité.”

David Bronstein, champion d’échecs soviétique (1924-2006)

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

°°°°°°

Pourquoi le coup de Noir est-il inconsidéré ?

FightClub

Publicités