La politique de la main tendue…

…ne fonctionne pas toujours.

L’autre soir, en rentrant du boulot, alors que je m’apprête à monter à l’avant de mon train, une canne blanche téléguidée par un aveugle me coupe la route.

J’interpelle le bonhomme : « Monsieur ! La porte est ici ! », avec l’intention de le guider. D’un brusque mouvement de son bras libre et de la voix, il me rembarre, presque irrité : « Merci, mais je vais plus loin ! ». Et il poursuit son chemin à vive allure vers le bout du quai.

Alors qu’il s’éloigne hâtivement, je lui lance : « Monsieur ! C’est un train court !! ». Mais l’aveugle fait la sourde oreille.
Trop tard, la sonnerie retentit, je saute dans la rame.
Le pauvre diable est resté sur le quai…

Pour les joueurs et joueuses en réseau de l’application Abalone, c’est à peu près la même histoire. J’ai invité cette poignée de billes à venir discuter sur ce plateau afin de donner la parole aux invisibles, mais sans succès. Un seul d’entre eux – Pascal, alias Alvedro – répondu à l’appel, et je l’en remercie (en espérant qu’il y aura une suite… pas sûr !). L’émission va probablement devoir être déprogrammée (et peut-être remplacée par la diffusion du très bon « J’abuse ! », de Roman P. Qu’en pensez-vous ?).

Je rappelle qu’à la base ce blog devait être un lieu de rencontres et d’échanges. Si les ex-Netabaloniens ont décidé de le boycotter, c’est sûr qu’il perd beaucoup de son intérêt et de sa capacité d’action, et dans ce cas je ne vois pas pourquoi moi, je devrais faire pour eux des choses auxquelles je ne crois pas et dont je n’ai pas envie.

Je passe sur les actions immorales voire illégales que certain(e)s ex-Netabalonien(ne)s me suggèrent afin de faire auprès de mes lecteurs du racolage pour un produit qu’on trouve en deux clics sur Internet. Produit par ailleurs commercialisé par une entreprise privée qui a pignon sur rue et dont le chiffre d’affaire déclaré s’élève en 2018 à 40 596 200 € pour un capital social de 63 760 €. Je ne suis pas celle que vous croyez et je vous évite ainsi de finir derrière les barreaux pour proxénétisme aggravé. Je n’irai pas jusqu’à parler de secret professionnel (quoique…), mais certaines notions comme le consentement, la vie privée ou le respect des données personnelles semblent totalement échapper à certain(e)s d’entre vous.

Donc de deux choses l’une : ou bien les ex-Netabalonien(ne)s ont trouvé un autre moyen de faire entendre leur voix à l’extérieur de leur bulle, ou bien ils/elles n’ont encore rien fait et ne feront rien. Entre le plaisir de râler qu’il est si bon de faire durer, et la tendance naturelle au moindre effort qui réside en tout être humain, je pencherais pour la seconde hypothèse 🙄

L’offre tient toujours, mais au 1er décembre je passe à la politique du doigt tendu (et ce ne sera pas le pouce).

FightClub

Extensions du domaine de la lutte

Un peu de généalogie…

Créé par Gramgroum, ce blog est à l’origine une extension de MiGs :


Qui nous étions en 2014

Sa vocation première était :

  • de faire connaître Abalone pour amener plus de joueurs sur MiGs

  • d’expliquer aux nouveaux venus le fonctionnement de MiGs pour les guider et les fidéliser

  • d’informer les joueurs de l’actualité de MiGs (tournois, nouvelles fonctionnalités, pannes, maintenance et reprises de service, demandes d’amélioration de la part des joueurs, etc.)

A ce jour, le nombre de vues depuis sa création est : 247 569. C’est peu, mais c’est déjà ça… Et peu importe au fond, car ce n’est pas la fréquentation qui me motive, juste le fait que cette base de données sur Abalone existe. Qu’il y ait 10 vues par jour ou 5 000 m’indiffère du moment que quelques personnes au moins y trouvent un motif de satisfaction.

MiGs a fermé le 01/08/2014. Ce blog a contribué à sa réouverture dans une version améliorée le 25/03/2016. Il a oeuvré à son maintien en incitant les joueurs à financer son hébergement par des dons (exemple). Il n’a pas pu empêcher sa fermeture définitive le 30/05/2017 dans une indifférence assez pathétique. MiGs repose aujourd’hui en paix dans le carré des indigents.

Le groupe (et peut-être un jour l’association…) Paris Abalone Club est en partie une extension du blog Abalone Online. Démarré à trois, il permet à des joueurs franciliens de se rencontrer en live et de jouer des parties dont le niveau n’a rien à envier au jeu en ligne. Normal, puisqu’à la base il s’agit de joueurs en ligne 😜 Les événements qu’ils organisent ou auxquels ils participent permettent de toucher un public plus large que celui du jeu en ligne (ce qu’on appelle communément « le grand public » : des gens qui à la base ne s’intéressent pas à Abalone, voire ne connaissent pas ce jeu, ou seulement en Standard, et le découvrent grâce à nous), mais ils amènent aussi des joueurs sur l’application Abalone.

Le groupe Abalone sur Facebook préexistait au blog, mais le groupe Facebook Abalone sur Paris est une extension du Paris Abalone Club et a été créé par un de ses membres. Abalone est aussi promu via ces groupes sur des groupes en anglais consacrés aux jeux de réflexion combinatoires. Cette activité amène aussi potentiellement des joueurs étrangers sur l’application Abalone (difficile de savoir combien, en revanche…).

Quant au groupe WhatsApp de l’application Abalone, destiné à faciliter les rencontres des joueurs en réseau, je croyais jusqu’à aujourd’hui que c’était ce même créateur du groupe Facebook Abalone sur Paris qui en avait eu l’idée, mais j’apprends qu’il n’en est rien : il a en fait été créé par un autre joueur. J’y ai été inscrit « à l’insu de mon plein gré », mais après réflexion, je n’ai pas jugé utile de m’en retirer : je trouve ça marrant à lire (surtout mascotte 🥳), j’ai beaucoup de sympathie pour tous les gens qui y participe, mais je n’ai rien à y dire parce que l’application n’est pas mon univers et que je n’y joue pas. Je n’y suis pas obligé, de même que vous n’êtes pas obligés de participer à ce blog, ni de le lire, ni d’avoir un compte Facebook, ni de jouer avec de vraies billes. Nous avons tous plus ou moins, il est vrai, « une vie bien remplie », certains plus que d’autres (n’est-ce pas, Pierre ?), et j’ose imaginer que personne ne reproche ni n’en veut à quiconque de ne pas faire ce qu’il ne fait pas 🙂 …ni de faire ce qu’il fait 😊

Hommage et reconnaissance à David Malek

Cet article s’adresse avant tout au petit nombre d’anciens joueurs de NetAbalone (dont je n’ai jamais fait partie) qui joue maintenant sur l’application Abalone. Il s’adresse donc d’abord à des gens qui ne le liront pas 😜 Mais ce n’est pas grave parce que les autres pourront en profiter aussi 😎

Sans David Malek :

• Je n’aurais jamais joué à Abalone en ligne. Je me serais éventuellement orienté vers un autre jeu de réflexion, mais ce n’est pas garanti.

• Gramgroum n’aurait probablement pas créé le blog Abalone Online sur la plateforme Overblog, ni celui-ci, qui en est l’héritier. Et dont j’ai largement fait fructifier le capital de départ.

• Je n’aurai jamais connu Alain (contre qui j’ai débuté), Gramgroum, Jess, Claudie, Alex Borello, Laurent Pagli, Pierre Alfaro, Alyson et de nombreux autres joueurs et joueuses.

• Je ne serais jamais allé aux MSO en guise de réponse à quelques crétins, joueurs en ligne de longue date, qui m’accusaient de tricher parce que selon eux, on ne pouvait pas être aussi bon en jouant aussi peu et depuis si peu de temps.

• Je n’aurais pas rencontré tous ces gens formidables et passionnés qui gravitent autour des MSO de Londres, ou des fédérations françaises de jeux proches du mien (Othello, Dames, Go, Shōgi, Xiangqi, Échecs, etc.).

• Je n’aurais pas rencontré Vincent Frochot, saabalone, Olivier Charles-Joseph, Jacques Dupont, Nicolas Fiorini, Manu, Laurent Lévi, Léa Lévi, Rémi Arbeau, Michel Thomas, Marc Tastet, Clément Béni, mes amis damistes, et je vais clore ici la liste pour ne pas offenser tous ceux qu’un trop long générique ne suffirait pas à nommer.

• Je n’aurais pas non plus fait découvrir le jeu sous d’autres formes que le Standard à des centaines de personnes sur des dizaines d’événements IRL. Parmi elles, quelques unes sont aujourd’hui capables de battre d’anciens joueurs toujours actifs et de très bon niveau.

A ceux ou celles qui seraient tentés de baver sur David Malek, alias Mogwai, au prétexte qu’il aurait promis ceci ou cela, qu’il était trop ceci ou pas assez cela, ou qu’il aurait « abandonné les joueurs » du jour au lendemain (joueurs qui pour la plupart ont prouvé depuis longtemps qu’ils étaient parfaitement capables de s’abandonner tout seuls), je voudrai rappeler qu’à moins d’être payé pour, nul n’est tenu à rien. Chacun fait fait fait, c’qui lui plaît plaît plaît, comme le disait si bien une chanson sortie à une époque où Abalone n’existait même pas encore dans les boules de ses géniteurs.

C’est assez amusant d’ailleurs que ce genre de critiques vienne le plus souvent de personnes qui se complaisent dans un rôle de simples consommateurs. C’est leur droit le plus strict, mais au lieu de récriminer, comme si quelque chose leur était dû, ils devraient plutôt avoir de la reconnaissance pour ce qui a été accompli à leur attention et à leur profit. Les seuls qui ont réellement lieu de se plaindre sont ceux qui voudraient entreprendre et à qui on met des bâtons dans les roues, ou ceux qui proposent des événements ou du contenu dans l’indifférence la plus générale.

Quant à l’accusation selon laquelle la gratuité de MiGs aurait précipité la chute de NetAbalone, qui était payant, en lui faisant concurrence, cela relève carrément de la théorie du complot : à l’époque où NetAbalone était actif, MiGs était désespérément désert. C’est lorsque NetAbalone a sombré corps et biens que MiGs a servi de bouée de secours à toute une bande de joueurs naufragés, bien contents de s’échouer sur ce site « libre », même si c’était en râlant que ce n’était pas aussi bien que NetAbalone (carrément méchants, jamais contents !). Allez ! Un petit échantillon pour vous montrer l’activité frénétique qui régnait sur MiGs avant cet afflux massif de joueurs migrants :


(Historique de MiGs du 13 au 24 janvier 2010 😲)

Enfin bon, ces mêmes joueurs anciens (plutôt qu’ « anciens joueurs », puisqu’ils jouent encore 😉), ou le peu qu’il en reste, regrettent pourtant MiGs et se plaignent aujourd’hui d’être si peu nombreux à jouer sur ce qu’ils appellent eux-mêmes une « appli pourrie ». Quelques petites questions à ces joueurs et joueuses qui se désespèrent des innombrables bugs (disparitions soudaines de billes, enchaînement de deux coups du même joueur, perte de points quand ils gagnent, déconnexions dont ils ne se rendent pas compte, croyant être toujours en ligne, etc.) :

• Si elle est si nulle que ça, cette appli, pourquoi l’utilisez-vous ? C’est étrange, non ? 🤔

• Qu’est-ce que vous comptez faire pour qu’elle s’améliore et pour être un peu plus nombreux dessus ?

• Avez-vous l’intention de sortir de votre bulle et d’entrer en communication avec le monde extérieur ? Savez-vous qu’il existe des canaux par lesquels vous pouvez rendre publiques vos doléances ? Ce blog, les groupes Facebook consacrés à Abalone, et les contacts dont nous disposons dans le monde réel qui semble vous faire si peur ou ne pas vous intéresser. Et qu’est-ce qui vous empêche de vous adresser directement à l’éditeur ?

La bille est dans votre camp, à vous de voir… 😉

FigthClub

Deux bases de données Abalone à découvrir

Vous cherchez des vidéos de parties d’Abalone pour progresser ? Ou d’autres documents concernant Abalone ? Dans la barre latérale gauche, vous trouverez deux nouveaux widgets :

ABALONE GOOGLE DRIVE

°

ABALONE ONLINE VIDEOS SUR YOUTUBE

En les explorant, vous en apprendrez beaucoup sur le jeu, sa mécanique, et dans quelle mesure il peut être considéré comme un sport de haut niveau, au même titre que les Echecs ou d’autres jeux de réflexion pure (^_-)—☆

Polémique autour d’un événement

Bin non, c’est pas une faute d’orthographe pauv’ cloche ! Et t’es soi-disant prof de Français au lycée ? MDR !!

« Autant ne pas faire durer le suspense, il est tout à fait correct d’écrire événement avec un accent aigu ou évènement avec un accent grave. La distinction s’est opérée lors d’une réforme de l’orthographe de la langue française en 1990. Maintenant, les dictionnaires proposent les deux orthographes. » (source)

Et toc !

Et puis il n’y a qu’à voir le graphique de Google Books Ngram Viewer pour se rendre compte que même si la graphie évènement fait « moderne », qu’elle est « tendance » et qu’elle fleure bon l’esprit startup, elle reste dérisoirement marginale !


Fréquence comparative des graphies événement et évènement sur la période 1800-2008

Donc je continuerai à écrire partout sur ce blog événement, et pas évènement (bèèèèèè !!) q:

*

Je préfère ne pas dire ce que je pense de la réforme de l’orthographe de 1990, afin d’éviter d’être grossier, ni de ce qu’on qualifie généralement de « réformes », dont le but est la plupart du temps :

  • soit d’altérer ou de détruire quelque chose qui fonctionnait bien, sous le prétexte fallacieux de l’améliorer ou de le rendre plus compétitif,
  • soit de changer l’habillage de quelque chose qui ne fonctionne pas pour faire croire au bon peuple qu’on s’attaque au problème, alors qu’il n’en est rien,
  • soit de conforter la position dominante d’une élite. Car ce sont les élites qui pondent ces réformes, et il faudrait être bien naïf pour s’imaginer qu’elles ne le font pas à leur avantage.

En prenant uniquement le cas de la réforme de l’orthographe de 1990, elle n’a pas aboli les anciennes règles, elle n’a fait que lui en superposer de nouvelles. Maintenant, les deux usages cohabitent et nombreux sont ceux qui ne savent plus comment il faut écrire. Cette orthographe prétendument simplifiée n’a fait que compliquer les choses en introduisant le doute. Et ouvert la voie à cette idée qui se répand, que chacun peut écrire comme il l’entend sans que cela affecte le sens ou d’autres aspects (comme la pertinence d’une requête dans un moteur de recherche, par exemple).

Si on transpose cette situation au jeu, puisque c’est ça qui nous intéresse ici, les choses vont devenir compliquées si plusieurs règles coexistent et que chacun applique celle qu’il préfère. Il y a forcément un moment où cela va poser problème : une situation va apparaître, où il faudra faire un choix entre la règle de l’un et celle de l’autre. Tant que ce conflit de règles ne sera pas résolu, il y aura blocage, et le jeu ne pourra pas se poursuivre.

L’idéal dans ce cas est de pouvoir se reporter à une règle officielle. Elle doit permettre de décider qui a raison, et quoi faire, sans ambiguïté. Mais parfois la règle officielle ne permet pas de statuer sur certaines situations. Dans ce cas, c’est qu’elle est incomplète. Pire, sur certains aspects, une règle peut être contradictoire, ce qui rend le jeu partiellement injouable.

Si les joueurs n’ont pas accès à la règle officielle, ou si elle est incomplète ou contradictoire, ils sont obligés de légiférer, autrement dit de fixer eux-mêmes une règle qui sera fonctionnelle. Si à l’usage il s’avère qu’elle ne l’est pas, ils devront la changer.

Cette activité législative des joueurs, souvent basée sur la méconnaissance ou l’ignorance des vraies règles, peut donner lieu à des variantes amusantes et parfois intéressantes, comme nous avons pu le constater en maintes occasions lors de nos présentations du jeu Abalone auprès du grand public. Je vous présenterai prochainement les bizarreries les plus couramment en usage chez ceux qui « réinventent » les règles d’Abalone (:

FightClub

Tournoi de billes en cours…

Un petit mot sur le tournoi interne Abalone du CLuBB, le Centre Ludique de Boulogne-Billancourt, un lieu hautement symbolique puisque c’est ici que le jeu Abalone® avait remporté son premier prix (Gobelet d’Or 1988).

Ça se passe aujourd’hui, alors de quatre choses l’une :

  • ou bien vous résidez à proximité, vous avez suivi notre actualité autour du Tournoi Abalone des Ludothèques d’Ile-de-France, vous vous êtes inscrit et vous êtes déjà au courant ; ce qui fait déjà quatre conditions ^^’
  • ou bien vous résidez à proximité, vous venez seulement de découvrir notre blog mais vous étiez déjà au courant par un autre canal
  • ou bien vous êtes inscrit, mais dans une autre ludothèque d’Ile-de-France participante
  • ou bien vous ne réunissez aucune de ces conditions, et dans ce cas, l’apprendre si tard sera pour vous sans conséquences puisque cette information n’aura qu’une valeur informative.

Pourquoi tant de blabla ? Juste pour vous montrer qu’à Abalone, pour bien jouer son prochain coup, il est important d’envisager toutes les possibilités q:


Le port du casque est recommandé pour se protéger des coups de boules q:

Ce tournoi interne aura lieu aujourd’hui samedi 26 janvier 2019 de 14h à 20h30 dans la grande salle du

Centre Ludique de Boulogne-Billancourt,
17, allée Robert Doisneau,
92100 Boulogne-Billancourt
(Métro Billancourt ou Pont de Sèvres)

Le joueur qui remportera ce tournoi sera désigné champion Abalone du CLuBB et gagnera un jeu d’Abalone nouvelle édition. Il représentera la ludothèque lors de la demi-finale qui aura lieu au CLuBB le dimanche 14 avril 2019 (voir le widget « L’AGENDA OFFLINE » dans la colonne de droite). Au cours de cette demi-finale, il sera confronté aux champions des autres ludothèques.

Son parcours le mènera-t-il jusqu’en finale ? Seul l’avenir proche le dira… (^_-)—☆

FightClub

Voir l’annonce de cet événement sur le site du CLuBB