Trouvez un job avec Abalone

Du boulot ?? Mais y en a PLEIN !!! Tenez, moi je traverse le plateau et je vous en trouve !
Et sans quitter l’Hexagone !


Cliquez sur l’image pour trouver du boulot grâce à Abalone.

Vous savez pousser des billes ? Hum… on peut peut-être vous trouver un poste de manutentionnaire en CDD… Ça vous tente ? (:

FightClub

Publicités

Nouvelle édition, nouveau look

Hasard du calendrier : au moment où nous changeons l’image d’en-tête du blog, pour y faire figurer la version classique d’abalone, la version classique change de look.  Vous pouvez découvrir sur YouTube ici la vidéo de promotion  de cette nouvelle édition, et là un tutoriel, lequel ne vous apprendra rien si vous connaissez déjà le jeu.

06026012

La plupart des fans seront sans doute ravis du retour de l’emblématique boîte hexagonale. L’illustration du couvercle a bien changé : plus rien de figuratif, c’est plutôt allusif, voir abstrait ou symbolique. La vidéo de promotion cherche clairement, à travers ce nouveau visuel, à rapprocher abalone des arts martiaux asiatiques (mais pas spécialement du sumo). La dominante du visuel n’est plus le noir mais le blanc (ou gris clair ?).

Notons également un autre retour qui fera plaisir aux abaloniens historiques : celui du  fameux ambigramme 3 2 one formant le mot abalone.

Il paraît que cette boîte tient mieux à la verticale – mieux que la précédente version ? j’en doute quand même un peu, et d’ailleurs on s’en fiche, ça n’intéresse que ceux qui remplissent les rayons des magasins. D’après mes renseignements, les billes auraient grossi par rapport à la précédente version ; j’en déduis que le plateau doit être plus grand aussi, mais je n’en connais pas les dimensions. Rappelons que les premières versions d’abalone étaient un peu plus grandes que les suivantes.

Nouveauté remarquable du côté du tablier de jeu : alors que le design de la version classique était inchangé depuis l’origine, avec un tablier très mince, que l’on pouvait glisser partout pour l’emporter facilement, le nouveau tablier prend du volume avec sa gouttière d’éjection surbaissée. Voilà qui modifie sans doute le « clac » des éjections. Peut-être le tablier est-il un peu plus clair que par le passé, c’est difficile à dire au vu des images dont je dispose (d’autant que l’image ci-dessus est probablement une image de synthèse).

Pour finir, vue sur le dessous de la nouvelle boîte :

abalone-nouvelle-edition

Au fait, c’est la version classique n° combien depuis 1988 ?

Gramgroum

Abalone, un jeu où l’homme bat (encore) la machine

Voici un article du journal Le-Monde-Logo qui retiendra probablement l’attention de ceux qui s’intéresse à la question des intelligences artificielles (communément abrégés IA) et de leur développement :

Les jeux où l’homme bat (encore) la machine.

Même si l’article ne le mentionne pas, Abalone semble (encore) faire partie du lot : bien qu’il ne soit pas évident à battre, Aba-Pro comporte des failles assez facilement exploitables ; Nacre s’est révélé moins fort qu’Aba-Pro en 2003 ; ULA, qui dans ses niveaux élevés utilise apparemment beaucoup de ressources, n’est pas assez rapide et perdrait au temps ; je ne peux me prononcer sur MLA, qui sur MiGs n’était disponible qu’en version d’entraînement (bridée) – mogwai seul peut-être connaît sa véritable capacité ; quant au replayer d’Eob, j’avoue que pour le moment je n’ai pas réussi à le faire fonctionner en mode IA.

Il existe enfin de nombreuses autres IA jouant à Abalone, mais elles n’ont ni le niveau ni la notoriété des IA mentionnées plus haut. Bref, à Abalone aussi, l’élite humaine conserve une longueur d’avance sur l’élite artificielle.

FightClub