Appel à bénévoles

Afin de satisfaire les demandes d’animations Abalone qui fleurissent de partout et devraient se multiplier à l’avenir, nous cherchons à développer notre réseau de bénévoles sur Paris et en régions.

De quoi s’agit-il ?

  • de faire connaître le jeu dans votre quartier, votre ville ou votre région
  • d’en accroître la visibilité et d’être un vecteur du développement de sa pratique
  • de participer aux événements organisés par des associations, des services municipaux, des collectivités territoriales, des écoles…

Où interviendrez-vous ?

  • sur des stands lors de salons ou de festivals
  • dans des écoles (sous réserve de l’accord de l’inspection académique), des ludothèques, des associations, des MJC, des centres d’action sociale et culturelle, etc.

Quelles sont les qualités requises ?

  • Aimer le contact
  • Aimer le jeu Abalone
  • En connaître et en maîtriser les règles (pas besoin d’être un.e champion.ne, il suffit de savoir jouer (^_-)—☆ )
  • Avoir envie de faire connaître Abalone et de rencontrer d’autres joueurs, autrement que derrière un écran ou via une application
  • favoriser la diffusion des ressources disponibles sur le jeu, et en particulier faire connaître les variantes, qui démultiplient l’intérêt du jeu
  • Être sociable et respectueux. Sociopathes s’abstenir ! Lorsque vous jouez contre des débutants, votre but est de les intéresser et de leur donner envie de jouer, non de les écraser pour leur montrer à quel point vous êtes forts ! N’hésitez pas à introduire dans votre jeu quelques erreurs discrètes afin de leur offrir des opportunités ou une chance de gagner. Si besoin, laissez-les gagner ! Les enfants y sont particulièrement sensibles et il faut éviter de les décourager. En un mot, sachez adapter votre jeu, car c’est le jeu qui doit gagner, pas vous q:

Selon le cas, vous traiterez directement avec les organisateurs ou rejoindrez une équipe déjà constituée. Tout ceci se fera bien-sûr selon vos disponibilités et selon les conditions qui vous conviendront. Vous pouvez être vous-mêmes à l’initiative d’une action (exemple : un atelier Abalone lors d’une kermesse dans une école), mais vous n’avez a priori pas à fournir de matériel (vous avez bien-sûr le droit de le faire si vous le souhaitez), ni à payer quoi que ce soit (vous fournissez déjà un service gratuit !).

Si vous êtes intéressés, vous pouvez vous faire connaître en nous contactant par mail à abalone.online@laposte.net. Cela nous permettra de vous proposer de participer à des événements qui ont lieu dans votre région si nous en avons connaissance (:

FightClub

Publicités

La variante de novembre : Infiltration

Le principe de cette rubrique est de mettre chaque mois en lumière une variante par le biais d’une partie ancienne ou inédite.

°°°°°°

LES INFILTRÉS


Infiltration

*

Voici la partie 37153, jouée sur MiGs le 19 avril 2017 entre black&white et culcul.

Je vais m’abstenir de critiquer trop le jeu de black&white, car je ne le connais pas et c’est peut-être un ami (^_^’) Sans être exceptionnel, son jeu est tout à fait correct.

En revanche, maintenant je sais que culcul est effectivement un ami, alors avec lui je ne vais pas me gêner ! ^^ Eh mec ! Avec un pseudo pareil, il valait mieux avoir un jeu solide, sinon tu t’exposais à t’entendre dire que tu joues comme un trou de bille (^▽^) Non, sérieusement, j’espère qu’on aura bientôt l’occasion de se rejouer une partie ensemble sur un vrai plateau, parce que notre dernière partie en live remonte à loin déjà ! Mais je sais que tu es très occupé (moi aussi d’ailleurs…) alors je serai patient… (^_-)—☆

Bon, je reviens à la partie qui nous intéresse ici. Cette variante classique de type espace emprisonnant s’appelle Infiltration, et dans chaque camp il y a 3 infiltrés.

Ce qu’on constate, c’est que les infiltrés noirs (en A3, C3 et C5) n’ont pas bougé et on fait leur job en restant discrets. Quand ils ont bougé, c’est parce les Blancs les y ont poussés (au sens propre, et aux coups 23 et 27). Evidemment, infiltré, c’est un métier dangereux, donc deux d’entre eux ont dû se sacrifier pour la patrie. Seul le troisième a pu être exfiltré.

Les forces spéciales noires elles aussi ont perdu deux agents en jouant les kamikazes (coup 42 et coups 45-46).

En revanche, les infiltrés Blancs (G5, G7 et I7) ont flippé et se sont fait repérer illico. Ils ont tenté de fuir et se sont fait tirer comme des lapins. Ce qui fait qu’au coup 25, les Noirs tenaient le centre et menaient 3-0. Dans la progression du côté obscur, la prise du pivot au coup 7 a constitué un moment clé.

La fin de partie aurait pu être plus compliquée. Il faut saluer l’audacieux jeu d’attaque de black&white : il lui a permis de déstabiliser son adversaire, qui a multiplié les coups suicidaires sur la fin (coup 42, 43 et 45), et il lui a donné l’opportunité de conclure rapidement. Bien joué black&white ! (^-^)b


(Cliquez sur ces deux infiltrés pour visionner la partie)

°°°

Conseil : basculer le PDF en mode présentation vous permettra de faire défiler les coups à votre rythme avec la molette de la souris.

Remarque : l’objectif principal de cette rubrique est qu’à terme on puisse trouver en ligne au moins un exemple de partie dans chaque variante sur cette page.

FightClub


Notation Aba-Pro de la partie :

Infiltration
1.i8h7 c2d2d3 2.h7g6 a4b4 3.f3f4 a2b3 4.i6h6 d7d6 5.f8g8e7 c6d6 6.e7f7 h7i8 7.h8g7 i7i8h7 8.h6g6 h8g8 9.g6f6 d3d4 10.e6f7 h9g9 11.g7g8 e3d3 12.g9g8 h7g6 13.d7e7 b6c6 14.e7f7 g6g5 15.g3f3 g5g4 16.h7g6 g3f2 17.f5f4 g4g3 18.h5g4 b5c6 19.e4e5 d7c6 20.f2f3 b2c2 21.g4f4 g3f2 22.f4f3 b4c4 23.e6e5 e7d6 24.g8g7 c6d7 25.g6f6 d7e7 26.f6e6 b3c4 27.f7f6 d3d4 28.c3d3 e7d6 29.g7f6 c2c3b2 30.f6e5 c6b5 31.g5f4 b5c5 32.f2e2 d2c2 33.c3d4 b2b3 34.e2d2 e6f6e7 35.a3a2 f7e7 36.a2b2 c2c3 37.g8f7 e7d7 38.f7e6 b5b4 39.b1c2 b2b3 40.f3e3 a3a4 41.e3d3 c7c6 42.c3b3 c5b4 43.g5f5 b5b4 44.f5e5 a5a4 45.e5d5 b3b4 46.e6d5 d6c6 47.e4d4 a3b3 48.c2b2

Si vous souhaitez rejouer la partie avec le Replayer d’Eob, je vous renvoie à la page suivante où vous trouverez de quoi raccorder cette variante à une variante disponible dans le replayer (:

Si vous souhaitez rejouer la partie avec ULA : allez dans l’onglet « Partie » —> « Nouvelle partie » —> « Classiques et variantes » —> « Infiltration », puis copier la partition dans le champ « Commentaires ».

Le tournoi offline du vendredi 23 juin 2017

Lorsque nous nous sommes retrouvés en ce début de soirée ensoleillé à la terrasse du Maximilien, nous n’avions pas spécialement prévu de faire un tournoi. Raison pour laquelle nous n’avons pas été attentifs aux scores des parties, en dehors de celles qui ont été très disputées. Mais en fin de compte, c’était bel et bien une sorte de tournoi puisque nous avons tous joué les uns contre les autres (^_-)—☆

Pour la petite histoire, voici ce que cela a donné :

Au final, l’essentiel n’est pas le résultat, mais le plaisir que nous avons pris à jouer ensemble autour d’un verre. Et nous nous sommes bien amusés à explorer des configurations dont l’issue était très ouverte, et qui nous ont donné matière à réflexion. Du beau jeu, quoi ! (^_^)


(© Vincent Frochot)

FightClub

Sur Paris, abalone part en live !

Que les amateurs de jeu en live se réjouissent : les choses bougent enfin sur le terrain ^^

Le Maximilien est devenu le point de rencontre des joueurs d’abalone parisiens et banlieusards de tous âges et de tous niveaux.

Que vous veniez passer un moment sympa, boire un verre, découvrir le jeu, vous entraîner, vous perfectionner, jouer des parties de haut niveau autrement qu’en ligne ou simplement regarder, vous serez toujours les bienvenus !

Afin d’accroître le nombre de participants à ces rencontres, des événements seront créés prochainement sur le site http://www.onvasortir.com/ (et sans doute d’autres sites, pour varier les publics).

On vous tient au courant… (^_-)

FightClub

°°°°°°

Date : les vendredis soirs à partir de septembre 2016

Heure : à partir de 17h45, ensuite chacun arrive et part quand il veut… (^_^)

Lieu :

Café Le Maximilien, 28, boulevard Diderot, 75012 Paris
(à proximité de la Gare de Lyon)

Le-Maximilien-75-Paris-StreetView

(cliquez sur l’image pour agrandir)

Vous pouvez signaler votre intention de participer en commentaire de cet article, ou par mail à abalone.online@laposte.net au plus tard le mardi soir pour le vendredi (réponse par mail le mercredi). C’est important pour prévoir le nombre de jeux nécessaires (à moins que vous ne veniez avec le votre (^_-) )

Rencontrer d’autres joueurs #1

(Mise à jour partielle : 08/09/2018)

Consulter le calendrier des événements offline

°

Abalone sur facebook :

Suivez l’actualité de la page officielle du jeu Abalone®.

Rejoignez le groupe Abalone sur Paris.

Rejoignez le groupe de la communauté des joueurs d’Abalone.


Clubs :

Sur Paris :

Depuis mai-juin 2016.

Il ne s’agit pas encore d’un club, mais plutôt un point de rencontre informel :

Café Le Maximilien, 28, boulevard Diderot, 75012 Paris
(à proximité de la Gare de Lyon)

Pour le moment on s’y retrouve occasionnellement à 2, 3 ou 4 certains vendredis en début de soirée. Il ne tient qu’à vous que nous soyons plus nombreux (^_-)

Voici l’exemple d’une de nos séances.

Vous souhaitez participer à une de nos séances ? Contactez-nous par mail à abalone.online@laposte.net ou signalez-le en commentaire dans cet article.

°°°°°°

Sur Montpellier :

L’échiquier du Dragon (34070, Montpellier)

Depuis 2009.

Ce cercle de jeux de stratégie vous accueillera avec plaisir (-:

Où et quand ? : en plusieurs lieux sur Montpellier et ses environs, du samedi au mercredi (plus de précisions sur le site de L’échiquier du Dragon)


Rencontres individuelles :

Carte offline des partenaires potentiels déclarés au 10/01/2016 :

AIX-EN-PROVENCE : Eric H.

BALE : Gramgroum

BELFORT : Gramgroum

BORDEAUX : Claudie

CORREZE (19) : Claudie

DORDOGNE (24) : Claudie

FRIBOURG EN BRISGAU : Gramgroum

GENEVE, Suisse Romande et zone frontalière : atto

ILE D’OLÉRON (17) : saabalone

LOT (46) : Claudie

MARSEILLE : Eric H.

MONTAUBAN : Claudie

MONTPELLIER : Johy

MULHOUSE : Gramgroum

NANTES : boulet

NIMES : Johy

PARIS (75) : FightClub, OCJ, Surimi, Vincent Frochot, Manu Zed, Jacques D.

STRASBOURG : Gramgroum

TOULOUSE : Claudie

°°°°°°

Vous pouvez vous ajouter à cette liste en postant un commentaire dans cet article, ou par mail à abalone.online@laposte.net.

Plus d’informations (notamment sur la mise en relation) ici : Rencontrer d’autres joueurs

FightClub

Une classification des manières de jouer à abalone

Il existe différentes manières de jouer à abalone. Je me risque à une petite classification :

Jouer avec un plateau physique

C’est la manière la plus naturelle et la plus courante de jouer. Elle oppose deux joueurs (ou plus), physiquement présents en un même lieu, poussant de vraies billes sur le même support, à savoir un vrai plateau, en bois, en plastique, ou en n’importe quel autre matériau offrant un degré de jouabilité acceptable, l’essentiel étant que dans la presque totalité des cas les billes aillent là où on veut qu’elles aillent (ce qui dépend d’ailleurs au moins autant des billes que du plateau). Ce plateau peut être soit une version officielle du jeu, édité par le détenteur des droits, soit une version pirate, soit une version artisanale non commercialisée.

Jouer avec un plateau virtuel

C’est une manière de jouer rendue possible par l’avènement de l’ère du numérique. Elle se décline sous différentes formes :
a) jouer sur un site de jeu en ligne
b) jouer avec une application commerciale (sur PC, tablette, téléphone portable, ou tout autre outil de communication via lequel l’application est disponible)
c) jouer contre un programme informatique (soit téléchargeable, soit accessible via Internet)

Avec un support virtuel, on peut :
1) jouer contre un adversaire connecté
2) jouer contre une intelligence artificielle, autrement dit un programme informatique, dont on peut généralement régler les paramètres en fonction de son propre niveau, voire de son style de jeu. S’ils ne sont pas trop mauvais, ces programmes constituent un excellent outil pour améliorer son niveau de jeu. Ce sont surtout des partenaires de jeu d’une disponibilité irréprochable et d’une courtoisie sans égal : jamais de mouvements d’humeurs quand ils perdent, et lorsque vous perdez votre sang-froid après avoir subi une cuisante défaite, ils savent rester de marbre, plus flegmatique qu’un Welsh Guard de Buckingham Palace.
3) jouer contre un adversaire réel et présent physiquement. Dans ce cas, le plateau virtuel peut servir de support par défaut, lorsqu’on ne dispose pas d’un plateau physique, ou bien si on ne peut pas l’utiliser parce que le jeu est incomplet (s’il manque plusieurs billes, par exemple).
4) jouer contre soi-même, à la manière de M. B. dans Le Joueur d’échecs de Stefan Zweig. Cela peut paraître absurde au premier abord, mais c’est souvent ce qui se passe lorsqu’on recherche la solution à un problème d’abalone (j’imagine que c’est pareil aux Echecs), où l’on cherche à anticiper les coups de l’adversaire et où l’on passe en revue diverses combinaisons possibles pour ne retenir que la succession de coups qui nous paraît optimale. Evidemment, on peut aussi le faire avec un vrai plateau 😉

Comparativement au plateau physique, le support virtuel présente la plupart du temps l’avantage considérable de pouvoir garder une trace de la partie ou des coups qui ont été joués, ce qui est d’un intérêt capital pour pouvoir progresser. Le plateau physique comme objet connecté reste à inventer. Je laisse volontiers les royalties à ceux qui créeront l’abalonier connecté, rappelez-vous seulement que c’est moi qui en ai eu l’idée le premier XD

Jouer par correspondance

Le jeu par correspondance n’abolit pas nécessairement le plateau – réel ou virtuel – mais celui-ci n’est plus le support de l’échange des coups. Dans le meilleur des cas, il est réduit à un rôle d’arrière-plan, servant surtout aux joueurs pour vérifier qu’ils sont d’accord sur la position ou la situation du jeu (là où ils en sont dans la partie). Une erreur peut en effet avoir de fâcheuses conséquences : perte de temps, et même dévoilement de la stratégie de l’un ou de l’autre des joueurs, sinon des deux. L’erreur oblige ensuite à remonter la chaîne des coups (ou au contraire la redescendre) jusqu’à trouver le point où l’un des deux partenaires a commis une erreur d’interprétation (b5b5 au lieu de b6c6, par exemple), et à reprendre la partie depuis ce point.

Comment est-il possible de jouer sans plateau ? Il y a à mon avis deux manières :
– soit en échangeant des coordonnées de coups
– soit en échangeant des images de positions, ou des graphiques de position (du type de ceux qui existent dans Aba-Pro) ; à noter que l’échange d’images s’apparente quelque peu à un simulacre de plateau virtuel.

L’utilisation de la seule notation est évidemment possible en début de partie, du moins lorsqu’on a acquis une certaine maîtrise de la notation des coups. Il est ainsi possible de se représenter une position à partir de la notation d’une suite de coup, à la manière d’un musicien qui lit de la musique, mais il arrive nécessairement un moment où il est impossible de se souvenir de la position de toutes les billes. C’est à ce point qu’une certaine forme de représentation visuelle devient indispensable. Le moment où l’on atteint ce point dépend des capacités et surtout de l’entraînement de chacun. Par exemple, partant d’une Marguerite belge, tel joueur pourra se représenter la position correspondant à a1b2-i5h5-a2b3-i6h6-b2c3-a5b5-c3c4-c5c6d6, mais pas plus loin, et reportera cette enchaînement de coups dans un programme pour pouvoir suivre le jeu sans risque d’erreur à partir de cette position.

Dans le jeu par correspondance, la correspondance peut être soit orale (téléphonie vocale), soit écrite (par SMS, par mail, via un site Internet, un blog, ou n’importe quel réseau social, par courrier postal, etc.), et dans la correspondance écrite, je fais aussi figurer l’échange d’images de positions (photos, captures d’écran, schémas, etc.). La fréquence des échanges est le plus souvent corrélée au média utilisé. Il y a ainsi fort à parier que la partie par SMS se jouera plus rapidement que la partie par courrier postal 😉

Voilà, je pense avoir un peu fait le tour. Bien sûr, si mogwai était là, il dirait probablement que j’ai oublié de mentionner la télépathie, les pigeons voyageurs et les signaux de fumée, mais peut-on vraiment être exhaustif ? 😉

FightClub

La création du mois : novembre 2015

Découvrez chaque mois une variante inédite.

°°°°°°

Infiltralien pour 3 joueurs

Matériel : une édition d’abalone multi-joueurs ou une édition d’abalone classique complétée d’un set de billes de couleur
Joueurs : 3
Couleurs : 3
Billes : 33
Billes par joueur : 11
Objectif : être le dernier à avoir conservé au moins 7 billes

3-player infiltralien

Règles :

Les règles sont celles de l’abalone classique à deux joueurs, à ces exceptions près :

  • Les joueurs jouent dans le sens horaire (ici dans l’ordre suivant : bleu, rouge, blanc).
  • Les joueurs choisissent leur couleur, ou se les attribuent par tirage au sort.
  • Chaque joueur n’a le droit de pousser qu’avec ses propres billes. Avec 3 de ses billes, il peut pousser deux billes de couleurs différentes (exemple : 3 bleues poussant 1 rouge + 1 blanche). Le fait d’éjecter ne rapporte pas de points, mais affaiblit un adversaire.
  • Un joueur est éliminé lorsqu’il a perdu 5 billes (peu importe qui les a éjectées). Ses billes non éjectées restent sur le plateau, mais peuvent être déplacées ou éjectées par les deux joueurs encore dans la course, selon leur intérêt (bloquer l’adversaire, éliminer un obstacle, etc.). Cependant, l’éjection des billes du joueur déjà éliminé n’affecte pas le résultat : la partie se poursuit à deux. Le dernier joueur ayant réussi à conserver au moins 7 de ses 11 billes gagne la partie.
  • le nombre de billes à éjecter est de 5 seulement pour rester au plus près du ratio d’éjection existant dans l’abalone classique (42,85 %). Ceci dit, les joueurs sont libres de convenir entre eux d’un objectif différent avant de commencer la partie.

FightClub