Savoir écouter le son des billes

04/08/2019


Richard Branson, fondateur de Virgin
(© Rick Wilking / REUTERS)

“Solving problems means listening.”*

* Résoudre des problèmes, c’est savoir écouter.

[Traduction libre par FightClub]

Richard Branson, entrepreneur britannique (1950-)

FightClub

Accédez à tous les problèmes mensuels.

°°°°°°


À Blanc de jouer maintenant.

Écouter les mouvements de votre adversaire vous aidera à anticiper ses intentions : quel est le prochain coup que Noir a prévu et comment l’empêcher ?

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

Publicités

Et si les problèmes étaient la solution ?

21/07/2019


Anthony Robbins, un coach américain renommé

“Every problem is a gift. Without them we wouldn’t grow.”*

* Chaque problème est une chance. Sans eux, nous ne progresserions pas.

[Traduction libre par FightClub]

Tony Robbins, coach américain (1960-)

Accédez à tous les problèmes mensuels.

°°°°°°


Un milieu de partie issu d’une marguerite belge. Quel bordel ! Qui va gagner ?
Essayez les deux côtés et faites-vous votre propre idée…

Une partie peut être considérée comme une série de problèmes.

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

The game must go on…*

30/06/2019


Hans Ree le 17 janvier 1973 (certains droits réservés ; voir les crédits)

“Jouez une partie ennuyeuse jusqu’à la fin, et des choses intéressantes peuvent se produire. Fischer savait ça.”

Hans Ree, journaliste, écrivain et joueur d’échecs néerlandais (1944-)

FightClub

* d’après « The show must go on » (« Que le spectacle continue ! », ou littéralement : « Le spectacle doit continuer »), piste 12 de l’album Innuendo du groupe Queen, sorti en 1991.

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

Immobilité sous tension

13/01/2019


Set de billes d’Abalone jetées sur un plateau :
pas de passé, mais une multitude de futurs possibles…

“Le repos n’est que mouvement se retenant en soi,
souvent plus inquiétant que le mouvement même.”

(QU’EST-CE QU’UNE CHOSE ?, Hiver 1935-1936,
A. Diverses manières d’interroger en direction de la chose,
X. Historialité de la détermination de la chose)
[Ed. Gallimard, p.54 ; traduction : Jean Reboul et Jacques Taminiaux]

Martin Heidegger, philosophe allemand (1889-1976)

°°°°°°

Cet article est un prolongement de celui-ci. Et ce qui suit apporte une réponse à ce commentaire d’OCJ.

Rien n’a bougé effectivement, sauf le photographe et le point de vue.
A qui le tour, donc ?

Cela peut être :

– le tour du plateau (dans le sens horaire)
– le tour de la situation (relativement complexe)
– le tour du propriétaire, à supporter que le jeu lui appartienne… Ce qui n’est pas le cas ! q:
– le tour qu’on vous joue, etc.

Et puisqu’on parle de jouer, le sous-titre anglais était plus explicite : ‘Is it your turn or my turn?

Mais là, comme il n’y a ni mouvement, ni flèche pour indiquer le coup précédent, et que vous n’étiez pas là pour voir ce qui s’est passé avant, vous êtes comme jetés dans le monde, libres de décider de votre destin à partir de ce qui vous est donné au moment présent.

Et pour l’anecdote, cette « partie » vient de naître : elle n’a pas de passé en propre, seulement des avenirs possibles. Elle est issue d’une rencontre amoureuse entre le plein et le vide, qui a abouti à la fécondation aléatoire d’un plateau par un jeté de billes. Ce qui, entre le choix du camp et le choix du trait, vous laisse 4 possibilités :

1) Noir avec le trait
2) Noir sans le trait
3) Blanc avec le trait
4) Blanc sans le trait

A vous de jouer ! (:


Qui commence ? Avec quelle couleur ? A vous de choisir !

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

Dance Little Marbles (« Dansez, petites billes ! »)*


Paris, 23 juin 2018

••••

Situation de milieu de partie.
Le score est de 2-2.
A qui le tour ? On ne sait pas.
A votre avis, qui peut l’emporter ?

FightClub

* Le titre est inspiré de Dance Little Sister, de Terence Trent D’Arby (1987) (^_-)—☆

Inutile ne paniquer !

28/10/2018


John van der Wiel, tournoi d’Échecs de Tilburg, ronde 1, Pays-Bas, 12 octobre 1983

“Quand vous ne savez absolument plus quoi faire, il est temps de paniquer.”

John van der Wiel, grand maître international d’échecs néerlandais (1959-)

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

°°°°°°

Une autre position de jeu compliquée.

Pas de panique !

Dans ce cas, tout ce qu’il vous reste à faire…

… c’est de garder votre calme et de réfléchir de façon logique.

(^_-)—☆

FightClub