Le problème du mois : mars 2018

Un problème inédit basé sur une partie jouée le 13 mars 2018 au café Le Maximilien à Paris.

OTAGE CONTRE NOYAUTAGE

TRAIT : LES DEUX, MON CAPITAINE !
NIVEAU :
BÉTON


Merci à Eob pour sa dernière version du replayer.
La skin des billes est « paint glass ». Sympa, non ? (:

•••••

Noir parviendra-t-il à éjecter la dernière bille blanche isolée avant que Blanc ne trouve une solution pour éjecter le maillon faible noir ? Est-ce que le trait modifie la donne ?

Bonne prise de tête ^^

FightClub

°°°°°°


Fin de partie au Maximilien, 28 boulevard Diderot, 75012 Paris (13 mars 2018)
Point de vue de Blanc.

Accédez à tous les problèmes mensuels.

Publicités

Piliers et puits

(nouvelle version)

Les variantes « piliers » et « puits » se jouent exclusivement offline.

Elles sont à la fois proches et opposées.

Dans les deux cas, le tablier cesse d’être un espace homogène : une ou plusieurs cases sont interdites.

Piliers :

La case ou les cases interdites sont considérées comme des obstacles (cases pleines).

On ne peut ni y transiter, ni y pousser l’adversaire.

Les joueurs s’accordent à l’avance sur la case ou les cases interdites, et celui qui transgresse l’interdit (a priori par inadvertance) perd la partie par coup illégal, ce qui est assez rare à abalone. Cette variante exige donc d’être particulièrement attentif.

Le pilier peut être central (E5) ou non, unique ou non. Il peut être soit invisible (juste défini par ses coordonnées, il faut se souvenir de l’endroit), soit matérialisé par une bille différente de celles des deux camps. Avec 61 cases, multiplié par toutes les variantes de départ jouables, je vous laisse imaginer le nombre de possibilités.

Puits :

La case ou les cases interdites sont considérées comme des trous (cases vides).

On ne doit pas y transiter mais on peut y pousser l’adversaire pour l’éjecter.

Là encore, le pilier peut être central ou non, unique ou non.

L’intérêt de ces variantes :

Avec ces manières de jouer, on entre dans une sorte de géométrie non-euclidienne qui bouleverse les repères et les stratégies habituels. Outre le fait de mettre du piment dans le jeu (s’il en était besoin…), elles présentent aussi un intérêt dans le fait qu’elles obligent à plus de vigilance, plus de réflexion, et plus d’anticipation.

Je suis convaincu que leur pratique améliorera la qualité de votre jeu.

FightClub

Version initiale (page)

Page annexe : Pilier, une nouvelle variante sur MiGs

Sur le terrain en février

Afin de ne pas manquer un événement auquel vous auriez eu l’envie et la possibilité de participer, je vous invite à consulter régulièrement le lien abalone « ACTUALITE DU BLOG » dans la colonne de droite, sous lequel vous trouverez Le calendrier des événements offline.

Pour le moment, trois événements concernant abalone sont programmés : deux sur Pontault-Combault (Seine-et-Marne) et un sur Cannes, quoique sur ce dernier spot la présence d’abalone tienne uniquement à vous ! Mais si certains ne résident pas trop loin de la croisette, ou ont prévu de toute manière de se rendre au Festival International des Jeux 2015 pour des raisons personnelles ou professionnelles, qu’ils n’hésitent pas à utiliser le blog pour y signaler leur présence ou se filer un rencard 😉

FightClub

Sur le terrain #1

Les « Samedi on joue » de la MJC de Pontault-Combault (77)

Pour ceux qui souhaitent promouvoir abalone et ont un peu de temps à y consacrer, s’intégrer à un événement local – ponctuel ou régulier – peut être une bonne solution, peu coûteuse en temps, matériel et organisation. C’est l’occasion de faire découvrir la richesse et les ressources insoupçonnées d’un jeu qui est surtout connu du grand public dans la version classique et commercialisée.

IMG_0401_25%

Aux « Samedi on joue » de la MJC de Pontault-Combault (77),
on peut trouver des humains jouant avec de vraies billes sur de vrais plateaux.

°°°°°°

Website : http://www.mjcpontault.fr
Mail : contact@mjcpontault.fr
Réservations : 01.60.28.62.40

Pour les personnes situées à proximité, le calendrier des « Samedi on joue » se trouve ici.

FightClub

Jouer en live, c’est possible !

Sur le terrain, les choses avancent lentement, mais sûrement. Il existe depuis peu au moins deux lieux où vous pouvez vous initier à abalone, rencontrer d’autres joueurs, et même affronter des joueurs de bon niveau : le premier se trouve à Montpellier, le second à Pontault-Combault, en proche banlieue parisienne. Pour plus d’informations, je vous renvoie à la page Des lieux pour jouer.

Puissent ces deux initiatives individuelles donner des idées à d’autres anciens joueurs en ligne, et être le point de départ d’un réseau qui permettrait à chacun de trouver des partenaires de son niveau pas trop loin de chez lui.

FightClub

25 mai 2014 : Lancement national de la fête du jeu

La fête du jeu approche. Son lancement national aura lieu le 25 mai 2014. Cependant, chaque organisateur est libre de fixer à sa convenance la date des événements qu’il organise.

C’est peut-être l’occasion pour vous de (mieux) faire connaître abalone autour de vous, et peut-être de susciter des vocations…

Le slogan de la fête du jeu est « Le jeu gratuit, partout, pour tous et sous toutes ses formes… », ce qui correspond complètement à l’esprit de MiGs, et plus encore désormais avec son accessibilité sur tablette.

Il n’est peut-être pas trop tard pour vous renseigner auprès de votre mairie afin de savoir si des événements sont organisés autour de la fête du jeu, et essayer de vous y impliquer, en proposant par exemple d’animer un stand abalone. Vous y aurez sûrement l’opportunité de promouvoir MiGs auprès de vos visiteurs les plus motivés 😉

Pour en savoir plus sur la fête du jeu : http://fetedujeu.org/

FightClub

Un projet pédagogique pour abalone

Ceci intéressera peut-être, s’il s’en trouve parmi nous, des courageux qui exercent ce qu’il est convenu d’appeler « le plus beau métier du monde », et qui seraient tentés par l’aventure d’utiliser abalone à des fins pédagogiques en l’intégrant à leur enseignement.


 

Ce projet pédagogique a été élaboré le 13/02/2014 en vue de la création d’un club d’abalone dans un lycée de la région parisienne.
Il peut servir de base à toute personne qui souhaiterait créer un club d’abalone au sein d’une école, d’un collège ou d’un lycée, ou à tout enseignant qui souhaiterait utiliser abalone dans le cadre de son enseignement et qui doit justifier de son intérêt éducatif.
Les arguments pédagogiques qu’on y trouve sont valables pour tous les niveaux d’enseignement à partir de 7 ans. La pédagogie à mettre en place devra bien sûr être adaptée en fonction de l’âge des élèves.

°°°°°°

CLUB ABALONE
Projet pédagogique

1 – Présentation générale du projet :

Ce projet vise un public d’élèves d’un établissement local d’enseignement allant de la seconde au BTS.

Sous réserve de participants, l’animation aurait lieu une fois par semaine dans un lieu calme. Le créneau horaire et le lieu seront à déterminer avec la direction de l’établissement. Le Centre de Documentation et d’Information (CDI) de l’établissement semble cependant être un endroit approprié à l’activité proposée.

L’objectif de l’activité abalone organisée est de favoriser les apprentissages relevant du socle commun de connaissances et de compétences par le biais d’une découverte, d’une initiation ou d’une formation à un jeu de réflexion pure : abalone.

Les bénéfices attendus de la pratique de ce jeu concernent au moins 6 des 7 domaines détaillés dans le décret du 11 juillet 2006 relatif au socle commun de connaissances :

1 – La maîtrise de la langue française
3 – Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique
4 – La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication
5 – La culture humaniste
6 – Les compétences sociales et civiques
7 – L’autonomie et l’initiative

Le dernier domaine (2 – La pratique d’une langue vivante étrangère) peut être aussi concerné au cas où certains élèves, ayant acquis au cours de l’année scolaire un niveau d’expertise suffisant, envisageraient de participer aux Mind Sports Olympiads (Olympiades des jeux de l’esprit) organisés chaque année à l’Université de Londres.

2 – Abalone au service de la réussite scolaire :

Cette démarche d’introduction du jeu d’abalone en milieu scolaire se fonde sur le modèle et le succès de l’enseignement du jeu d’échecs à l’école (Convention entre la Fédération Française des Echecs et le Ministère de l’Education Nationale en date du 31 janvier 2011). Les bénéfices attendus en termes de facilitation des apprentissages sont similaires.

Objectifs

– développer la motivation, la concentration des élèves ;
– encourager l’esprit d’autonomie et d’initiative des élèves ;
– installer un environnement favorable à l’apprentissage ;
– contribuer au développement d’attitudes et d’aptitudes intellectuelles propices à l’acquisition des compétences du socle commun, notamment les compétences
« mathématiques et culture scientifique » et « autonomie et initiative » ;
– favoriser l’apprentissage de la citoyenneté.

La stratégie d’abalone repose sur un raisonnement par hypothèses et entre donc dans la catégorie des raisonnements scientifiques.

Sa pratique comporte des objectifs communs avec les programmes officiels en mathématiques :
– « … Cultiver les qualités d’observation et d’analyse (identifier par exemple les éléments simples qui interviennent dans une situation donnée, distinguer les relations qui les unissent).
Entraîner l’élève à la pensée déductive, l’inciter à la rigueur logique, lui apprendre à bâtir une chaîne de déductions, à déceler éventuellement une faille dans le raisonnement, développer, de façon constructive, son esprit critique, lui montrer, par exemple, les incertitudes que comporte une induction mal contrôlée.
Stimuler son imagination (induire, généraliser, concevoir une méthode, trouver des exemples pour illustrer une propriété ou des contre-exemples pour infirmer une proposition)… »

La pratique d’abalone encourage le développement des capacités intellectuelles telles que la mémoire, la concentration, le raisonnement logique de type mathématique, la capacité d’abstraction, l’esprit d’analyse et de synthèse dans la résolution de problème et la mise en œuvre de stratégies efficaces, organisation méthodique de l’étude.

La pratique d’abalone contribue également à la construction de la personnalité en encourageant l’attention, l’imagination, la créativité, l’anticipation, le jugement et la confiance en soi, l’esprit de décision, le courage, la volonté de vaincre ou de résister face aux difficultés.

Elle favorise le vivre ensemble : dès la mise en place du jeu, les principales règles sont établies : respect des règles du jeu, de l’adversaire, maîtrise de soi, socialisation.
– On joue chacun son tour, dans un processus dialectique, cherche à anticiper par la réflexion et   l’imagination la stratégie de l’adversaire afin d’envisager  à l’avance des réponses adéquates.
– On déplace correctement ses billes, on respecte les contraintes du jeu,
– En cas de coup illégal, on s’explique, on se soumet à l’arbitrage d’un tiers,
– On apprend à accepter la défaite, à contrôler ses réactions,
– On découvre le sens de l’effort pour persévérer dans l’apprentissage du jeu, aptitude qui sera transférée aux apprentissages en général.

Le jeu d’abalone est une école de concentration, maîtrise de la pensée, maîtrise de soi et favorise l’apprentissage des règles et le respect d’autrui.

Le jeu d’abalone est aussi une éducation aux choix : il faut décider sans tarder entre plusieurs possibilités dont on ne sait pas toujours laquelle est la meilleure.

Par la suite, l’esprit de compétition pousse le joueur à prendre en charge sa propre formation et joue un rôle fondamental dans la motivation à explorer des stratégies nouvelles.

Comme le jeu d’échecs, le jeu d’abalone est au service de l’égalité des chances, car sa pratique peut constituer pour des élèves en difficulté scolaire une occasion privilégiée de se motiver à nouveau et de se remettre sur la voie de la réussite scolaire.

Le jeu d’abalone est un moyen ludique d’entraînement efficace de la mémoire et il peut constituer un moyen de renforcer les notions de structuration de l’espace et du temps. Il permet également un apprentissage de la méthodologie de la pensée.
La compétition apprend en outre le respect de l’adversaire (partenaire), la gestion du temps, la conséquence des actes décidés.

3 – Prolongements éventuels :

Organisation d’un tournoi de fin d’année, création d’un club par les élèves (dans ou hors du lycée, pratique extrascolaire, participation à des confrontations en ligne ou à des tournois locaux).

FightClub