Hommage et reconnaissance à David Malek

Cet article s’adresse avant tout au petit nombre d’anciens joueurs de NetAbalone (dont je n’ai jamais fait partie) qui joue maintenant sur l’application Abalone. Il s’adresse donc d’abord à des gens qui ne le liront pas 😜 Mais ce n’est pas grave parce que les autres pourront en profiter aussi 😎

Sans David Malek :

• Je n’aurais jamais joué à Abalone en ligne. Je me serais éventuellement orienté vers un autre jeu de réflexion, mais ce n’est pas garanti.

• Gramgroum n’aurait probablement pas créé le blog Abalone Online sur la plateforme Overblog, ni celui-ci, qui en est l’héritier. Et dont j’ai largement fait fructifier le capital de départ.

• Je n’aurai jamais connu Alain (contre qui j’ai débuté), Gramgroum, Jess, Claudie, Alex Borello, Laurent Pagli, Pierre Alfaro, Alyson et de nombreux autres joueurs et joueuses.

• Je ne serais jamais allé aux MSO en guise de réponse à quelques crétins, joueurs en ligne de longue date, qui m’accusaient de tricher parce que selon eux, on ne pouvait pas être aussi bon en jouant aussi peu et depuis si peu de temps.

• Je n’aurais pas rencontré tous ces gens formidables et passionnés qui gravitent autour des MSO de Londres, ou des fédérations françaises de jeux proches du mien (Othello, Dames, Go, Shōgi, Xiangqi, Échecs, etc.).

• Je n’aurais pas rencontré Vincent Frochot, saabalone, Olivier Charles-Joseph, Jacques Dupont, Nicolas Fiorini, Manu, Laurent Lévi, Léa Lévi, Rémi Arbeau, Michel Thomas, Marc Tastet, Clément Béni, mes amis damistes, et je vais clore ici la liste pour ne pas offenser tous ceux qu’un trop long générique ne suffirait pas à nommer.

• Je n’aurais pas non plus fait découvrir le jeu sous d’autres formes que le Standard à des centaines de personnes sur des dizaines d’événements IRL. Parmi elles, quelques unes sont aujourd’hui capables de battre d’anciens joueurs toujours actifs et de très bon niveau.

A ceux ou celles qui seraient tentés de baver sur David Malek, alias Mogwai, au prétexte qu’il aurait promis ceci ou cela, qu’il était trop ceci ou pas assez cela, ou qu’il aurait « abandonné les joueurs » du jour au lendemain (joueurs qui pour la plupart ont prouvé depuis longtemps qu’ils étaient parfaitement capables de s’abandonner tout seuls), je voudrai rappeler qu’à moins d’être payé pour, nul n’est tenu à rien. Chacun fait fait fait, c’qui lui plaît plaît plaît, comme le disait si bien une chanson sortie à une époque où Abalone n’existait même pas encore dans les boules de ses géniteurs.

C’est assez amusant d’ailleurs que ce genre de critiques vienne le plus souvent de personnes qui se complaisent dans un rôle de simples consommateurs. C’est leur droit le plus strict, mais au lieu de récriminer, comme si quelque chose leur était dû, ils devraient plutôt avoir de la reconnaissance pour ce qui a été accompli à leur attention et à leur profit. Les seuls qui ont réellement lieu de se plaindre sont ceux qui voudraient entreprendre et à qui on met des bâtons dans les roues, ou ceux qui proposent des événements ou du contenu dans l’indifférence la plus générale.

Quant à l’accusation selon laquelle la gratuité de MiGs aurait précipité la chute de NetAbalone, qui était payant, en lui faisant concurrence, cela relève carrément de la théorie du complot : à l’époque où NetAbalone était actif, MiGs était désespérément désert. C’est lorsque NetAbalone a sombré corps et biens que MiGs a servi de bouée de secours à toute une bande de joueurs naufragés, bien contents de s’échouer sur ce site « libre », même si c’était en râlant que ce n’était pas aussi bien que NetAbalone (carrément méchants, jamais contents !). Allez ! Un petit échantillon pour vous montrer l’activité frénétique qui régnait sur MiGs avant cet afflux massif de joueurs migrants :


(Historique de MiGs du 13 au 24 janvier 2010 😲)

Enfin bon, ces mêmes joueurs anciens (plutôt qu’ « anciens joueurs », puisqu’ils jouent encore 😉), ou le peu qu’il en reste, regrettent pourtant MiGs et se plaignent aujourd’hui d’être si peu nombreux à jouer sur ce qu’ils appellent eux-mêmes une « appli pourrie ». Quelques petites questions à ces joueurs et joueuses qui se désespèrent des innombrables bugs (disparitions soudaines de billes, enchaînement de deux coups du même joueur, perte de points quand ils gagnent, déconnexions dont ils ne se rendent pas compte, croyant être toujours en ligne, etc.) :

• Si elle est si nulle que ça, cette appli, pourquoi l’utilisez-vous ? C’est étrange, non ? 🤔

• Qu’est-ce que vous comptez faire pour qu’elle s’améliore et pour être un peu plus nombreux dessus ?

• Avez-vous l’intention de sortir de votre bulle et d’entrer en communication avec le monde extérieur ? Savez-vous qu’il existe des canaux par lesquels vous pouvez rendre publiques vos doléances ? Ce blog, les groupes Facebook consacrés à Abalone, et les contacts dont nous disposons dans le monde réel qui semble vous faire si peur ou ne pas vous intéresser. Et qu’est-ce qui vous empêche de vous adresser directement à l’éditeur ?

La bille est dans votre camp, à vous de voir… 😉

FigthClub

Aux origines d’Abalone

« Il y a 30 ans, tout a commencé… Après la première édition en 1988, Abalone a traversé les générations et les années avec la même authenticité pour devenir le jeu de duel de référence. »

Dans cette très belle vidéo publiée sur le compte Facebook officiel du jeu, les deux créateurs reviennent fièrement sur les origines et les coulisses d’Abalone :

Le jour où tout a basculé

30/12/2018


Abalone Deluxe côté pile


Abalone Deluxe côté face

“Un soir de Noël, mon destin a basculé.
Ce jour-là, mon père a eu la bonne idée de glisser un échiquier [un abalonier] sous le sapin de la maison familiale. Il ne se doutait pas que cette initiative allait bouleverser ma vie.”

(Joueur d’échecs, p.13, Fayard, octobre 2017)

Maxime Vachier-Lagrave, grand maître international d’échecs français (1990-)

FightClub

°°°°°°

Maxime Ambarès-et-Lagrave (MVL) sur Wikipédia

Le site web de Maxime Vachier-Lagrave (MVL)

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

Stratégie combinatoire concrète

On sort un peu du cadre d’abalone, mais mettons cela sur le compte de l’état d’urgence.

Voici une vidéo pour tenter de comprendre. Comprendre non pas les raisons (il n’y en a pas ; aucune raison ne peut justifier une telle barbarie), mais les motifs des atrocités commises vendredi 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis :

°°°°°°

Quel rapport avec abalone me direz-vous ?

Tout d’abord ceci : qu’est-ce qui m’intéresse passionnément dans ce jeu ? C’est une question que je me suis souvent posé. La réponse pourrait se résumer ainsi : comprendre. Comprendre comment ça fonctionne. Réfléchir et analyser une situation, et tenter d’agir au mieux en fonction de cette compréhension. Et « au mieux » doit s’entendre à la fois en terme de moyens (la meilleure stratégie, la meilleure méthode), et en terme d’objectif (vaincre l’adversité et faire ce qui est bien).
Certes, il y a parmi les activités humaines bien d’autres objets de réflexion, plus nobles, plus utiles ou plus répandus ; certes, la complexité d’abalone n’est qu’une pâle image de la complexité du monde. Elle en est une image néanmoins, et j’en suis convaincu, un formidable moyen ludique pour développer ses capacités de réflexion et transposer tout un ensemble de compétences dans d’autres domaines, dans sa vie quotidienne, dans sa vie professionnelle et dans sa vie de citoyen.

Ensuite cela : selon l’agence Reuters, les terroristes arrêtés à Saint-Denis projetait pour aujourd’hui jeudi 19 novembre 2015 un attentat dans le quartier d’affaires de La Défense [1] [2] . La Défense est un lieu hautement symbolique pour moi. Outre le fait que j’y ai passé une bonne partie de mon adolescence, c’est aussi le lieu où nous nous sommes rencontrés, Vincent Frochot et moi, il y a un peu moins de deux mois, pour faire connaissance et jouer quelques parties…

FightClub

Le livre d’or de MiGs

GuestBook

Vous avez aimé MiGs ?
Vous y avez passé de nombreuses heures ?
Vous y avez regardé ou joué des parties époustouflantes qui vous ont fait vibrer ?
Vous y avez connu l’euphorie après une victoire difficile, ou au contraire de cuisantes défaites ?
Vous y avez lié des amitiés ?
Vous y avez partagé de bonnes tranches de rigolade ?
Bref, vous avez des souvenirs à raconter ?
Laissez donc un petit commentaire (ou même plusieurs !) dans le livre d’or de MiGs.

FightClub

Image : © Maath et FightClub