Évaluation

19/01/2020


Friedrich Nietzsche

« […] in unserm überlegenden Bewußtsein treten vor einer Tat der Reihe nach die Folgen verschiedener Taten hervor, welche alle wir meinen tun zu können, und wir vergleichen diese Folgen. Wir meinen, zu einer Tat entschieden zu sein, wenn wir festgestellt haben, daß ihre Folgen die überwiegend günstigeren sein werden; ehe es zu diesem Abschluß unserer Erwägung kommt, quälen wir uns oft redlich, wegen der großen Schwierigkeit, die Folgen zu erraten, sie in ihrer ganzen Stärke zu sehen und zwar alle, ohne Fehler der Auslassung zu machen: wobei die Rechnung überdies noch mit dem Zufalle dividiert werden muß. »

(Morgenröte, Zweites Buch, 129. Der angebliche Kampf der Motive, 1881)

°

[…] Avant un acte, notre conscience réfléchissante voit défiler successivement les conséquences de différents actes que nous croyons tous pouvoir exécuter, et nous comparons les conséquences. Nous croyons être décidé à un acte lorsque nous avons constaté que ses conséquences seront en majorité favorables ; avant d’en arriver à cette conclusion de nos évaluations, nous nous sommes souvent bien tourmentés, par suite de la grande difficulté qu’il y a à deviner les conséquences, à les apercevoir dans toute leur force, et surtout dans leur totalité, sans la moindre omission : en outre ce calcul doit faire aussi la part du hasard.

(Aurore, Livre deuxième, 129. Le prétendu combat des mobiles, 1881)

Friedrich Nietzsche, philosophe allemand (1844-1900)

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

Abalone est-il politique ?

27/10/2019


Frédéric Lordon en 2013.

“En réalité, dès que des individus composent leur puissance d’agir, quels que soient les rapports sous lesquels cette composition s’effectue, nous avons là du politique.”

Frédéric Lordon, philosophe et économiste français (1962-)

*

Représentez-vous les pièces ou les billes comme des individus doués de volonté, et considérez le plateau ou l’abalonier comme le champ de leur action coordonnée : vous avez là une métaphore du politique.

Observez maintenant les manoeuvres et mouvements de poussée au cours d’une partie, transposez au monde réel, et vous comprenez que partout s’applique la loi du plus fort, que tout pouvoir politique, économique ou social se fonde sur une stratégie de rapports de forces : la cohésion de ses propres forces, ou l’émiettement des forces adverses, parfois supérieures. A l’issue de cette lutte émerge ou bien un dominant et un dominé, et donc un gagnant et un perdant, ou bien un nul et le maintien d’un statu quo.

Évidemment votre adversaire ne se privera pas d’essayer de vous convaincre que vous n’avez d’autre choix que de vous soumettre ; ou même – comble de l’audace et du vice – qu’il est dans votre intérêt de perdre.

Allez-vous vous laisser convaincre de renoncer à lutter ? A vous de décider quel degré de soumission vous êtes capables de supporter, ou au contraire quel degré de révolte vous êtes capable d’atteindre.

FightClub

Savoir écouter le son des billes

04/08/2019


Richard Branson, fondateur de Virgin
(© Rick Wilking / REUTERS)

“Solving problems means listening.”*

* Résoudre des problèmes, c’est savoir écouter.

[Traduction libre par FightClub]

Richard Branson, entrepreneur britannique (1950-)

FightClub

Accédez à tous les problèmes mensuels.

°°°°°°


À Blanc de jouer maintenant.

Écouter les mouvements de votre adversaire vous aidera à anticiper ses intentions : quel est le prochain coup que Noir a prévu et comment l’empêcher ?

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

Alea jacta est : les dés sont jetés… à la poubelle !

23/06/2019


(Lisa Rougetet en janvier 2018)

L’intervention du hasard dans un jeu est un mécanisme qui, en quelque sorte, prend les décisions à la place du joueur. Comme les jeux combinatoires sont déterminés, c’est-à-dire sans hasard, il y a un ensemble fini de solutions possibles, et donc toujours une succession de coups qui amène à la victoire (ou au match nul). On peut donc construire une stratégie gagnante, ce qui laisse au joueur le plein contrôle sur le jeu, même s’il faut anticiper les coups de l’adversaire.

(Interview réalisée par l’Institut Henri Poincaré)

Lisa Rougetet, historienne des mathématiques française (19??-)

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

Les jeux de l’esprit, c’est bon pour tout le monde.

16/06/2019


(source : Gallica)

°

[…] les jeux d’esprit sont de toutes les saisons et de tous les âges ; ils instruisent les Jeunes, ils divertissent les Vieux, ils conviennent aux Riches, et ne sont pas au-dessus de la portée des Pauvres : les deux sexes peuvent s’en accommoder sans choquer la bienséance.”*

(Récréations mathématiques et physiques, Préface, 1694)

Jacques Ozanam, mathématicien français (1640-1718)


Agon, jeu de stratégie français de la fin du 18ème siècle

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

Abalone, ouvre-toi !

Échecs, Dames ou Othello n’ont qu’une seule position de départ :


Position de départ aux Échecs du point de vue de Noir


Position de départ aux Dames internationales du point de vue de Noir


Position de départ à Othello

Abalone en a des douzaines ! (:

Suffisamment pour jouer mille et une nuits (^_-)—☆


Un version abalonienne de l’histoire de Shéhérazade q:

FightClub

Un bon coup de fourchette !

C’est ce qu’il faut quand on a bon appétit ! q:
Et c’est bien pratique pour attraper tous ces petits pois récalcitrants ! ^^


Vous jouez inox (gris) contre légumes (vert).
A vous de jouer !

Si vous jouez le meilleur coup possible, combien de doigts aura votre fourchette* ?

* une fourchette est un coup tactique d’attaque directe menaçant simultanément plusieurs pièces adverses.

FightClub