Dictionnaire de citations

(Dernière mise à jour : 22/08/2017)

– – –   A   – – –

« Good positions don’t win games, good moves do. »*
* « On ne gagne pas de parties avec de bonnes positions, mais avec de bons coups. »

[Traduction libre par FightClub]

Gerald Abrahams, avocat et joueur d’échecs anglais (1907-1980)

*

« Si vous ne vous entraînez pas, vous ne méritez pas de gagner. » 

Andre Agassi, joueur de tennis professionnel américain (1970-)

*

« Un vrai joueur d’échecs [d’abalone] pense au jeu d’échecs [à abalone] plus ou moins 24 heures par jour. Il s’agit d’une passion, d’une fatalité qu’il doit accepter. Cela dure toute une vie. »  

Simen Agdestein, grand maître international d’échecs norvégien (1967-)

*

« Pour me battre, il faut me battre trois fois :
dans l’ouverture, au milieu de la partie et en fin de partie. » 

Alexander Alekhine, champion d’échecs russe (1892-1946)

*

« N’abandonne pas. Souffre maintenant et vis le reste de ta vie comme un champion. »  

Mohamed Ali, boxeur américain (1942-2016)

*

« Pour chaque porte que les ordinateurs ont fermée, ils en ont ouvert une nouvelle. »  

Viswanathan Anand, champion du monde d’échecs indien (1969-)

*

« Attaquez ! Attaquez toujours ! »  

Adolf Anderssen, maître d’échecs allemand (1818-1879)

*

« […] le commencement est plus que la moitié du tout. » ⇒

Aristote, Ethique à Nicomaque, I, 7

– – –   B   – – –

« Être jeune, c’est avoir un esprit qui calcule et un coeur qui ne calcule pas. »

René Bazin, romancier français (1853-1932)

*

« J’aime la victoire, je peux accepter la défaite, mais plus que tout, j’adore jouer. »

Boris Becker, joueur de tennis professionnel allemand (1967-)

*

« Il jouait du piano [à abalone] debout
C’est peut-être un détail pour vous
Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
Ça veut dire qu’il était libre
Heureux d’être là, malgré tout. »
[Il jouait du piano debout, chanson interprétée par France Gall,
piste 1 de l’album Paris, France (1980)]

Michel Berger, auteur-compositeur-interprète et musicien français (1947–1992)

*

« Si on pouvait regarder à l’intérieur de la tête d’un joueur d’ Echecs [d’Abalone], nous devrions y voir un monde entier de sentiments, d’images, d’idées, d’émotion et de passion. »

Alfred Binet, psychologue français (1857–1911)

*

« There are better starters than me but I’m a strong finisher. »*
* « Il y en a qui démarrent mieux que moi mais je suis fort pour terminer. »

Usain Bolt, sprinter jamaïcain (1986-)

*

« Les Echecs [Abalone], c’est l’art d’analyser. »

Mikhail Botvinnik, champion du monde d’échecs soviétique (1911-1995)

*

« Si l’Acoustique est une science dont le but est l’étude des sons, alors la Musique est un art qui révèle la beauté de cette science ; si la Logique est une science qui révèle les lois de la réflexion, alors les Echecs sont [Abalone est] un art qui illustre le côté logique de la réflexion sous la forme d’images artistiques. » ⇒

Mikhail Botvinnik, champion du monde d’échecs soviétique (1911-1995)

*

« Wer kämpft, kann verlieren. Wer nicht kämpft, hat schon verloren. »*
* « Qui lutte peut perdre ; qui ne lutte pas a déjà perdu. »
[Traduction : FightClub]

Bertholt Brecht, dramaturge allemand (1898-1956)

– – –   C   – – –

« […] il est peut-être théoriquement obligatoire qu’il existe une partie d’échecs [d’abalone] absolue, c’est-à-dire telle que, du premier coup au dernier, aucune parade ne soit efficace, la meilleure se trouvant à chaque trait neutralisée automatiquement. Il n’est pas hors des hypothèses raisonnables qu’une machine électronique, épuisant toutes les bifurcations concevables, établisse cette partie idéale. Alors on ne jouera plus aux échecs [à abalone]. A lui seul, le fait de jouer le premier entraînera le gain ou la perte de la partie. »
(Les jeux et les hommes, 1957)

Roger Caillois, écrivain français (1913-1978)

*

« La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d’homme [de joueur]; il faut imaginer Sisyphe heureux. » (Le Mythe de Sisyphe, 1942)

Albert Camus, philosophe existentialiste français (1913-1960)

*

« Vous pouvez apprendre beaucoup plus d’une partie perdue que de mille partie gagnées. Vous devrez perdre des centaines de parties avant de devenir un bon joueur. »

José Raúl Capablanca, champion du monde d’échecs cubain (1888-1942)

*

« Moi, je ne joue pas pour gagner ou pour perdre. Je joue pour savoir si je vais gagner ou si je vais perdre. »

Alfred Capus, écrivain français (1857-1922)

*

« Qui non progreditur, regreditur. » *
* « Qui n’avance pas recule. »

Cicéron (Marcus Tullius Cicero), philosophe latin (106 av. J.-C. – 43 av. J.-C.)

*

« La partie est beaucoup plus importante que le résultat final. » 

Alexei Chirov, champion d’échecs letton (1972-)

*

« However beautiful the strategy, you should occasionally look at the results. »*
* « Aussi belle que soit la stratégie, vous devriez vérifier le résultat de temps en temps. »
[Traduction : FightClub]

Winston Churchill, homme d’État britannique (1874-1965)

*

« Tu n’es pas obligé(e) de détester tes adversaires pour les battre. »

Kim Clijsters, joueuse de tennis professionnelle belge (1983-)

*

 

« Voce não é derrotado quando perde. Voce é derrotado quando desiste. » *
(Manuscrito Encontrado em Accra2012)

* « Seul est vaincu celui qui renonce. Tous les autres sont victorieux. »
(Le Manuscrit retrouvé, 2012)

Paulo Coelho, écrivain brésilien (1947-)

*

« … si la victoire est brillante, l’échec est mat. »

Michel Colucci, dit Coluche, humoriste français (1944-1986)

*

« Je déteste perdre plus que j’aime gagner. »

Jimmy Connors, joueur de tennis professionnel américain (1952-)

*

 

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. » (Le Cid, Acte 2, Scène 2, 1637)

Pierre Corneille, dramaturge français (1606-1684)

*

« Si tu ne peux pas gagner, fais en sorte de ne pas perdre. »

« Il vaut mieux perdre avec ses idées qu’avec celles d’un autre. »

(voir tous les cruyffismes)

Johan Cruyff, footballeur international néerlandais (1947-2016)

– – –   D   – – –

« Nõ se debe giocare trato indarno se nõ e necessita. » *
(Questo Libro e da imparare Giocare a Scachi: Et de Belitissimi Partiti, Rome, 1512)

* Aucun coup ne doit être joué sans but, sauf si on ne peut faire autrement. ⇒

Pedro Damiano, apothicaire et joueur d’échecs portugais (1480-1544)

*

« […] ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage, s’ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent, et qui s’en éloignent. » 
(Discours de la méthode,
Première partie, 1637)

René Descartes, philosophe français (1596-1650)

– – –   E  – – –

« Le jeu est la forme la plus élevée de la recherche. »

Albert Einstein (1879-1955)

*

« Deux choses comptent : gagner et s’amuser. Gagner sans s’amuser n’a aucun intérêt. »

Roger Etcheto, Rugbyman et entraîneur français (19??-)

*

« Être capable de réagir de la même manière face à la victoire et face à la défaite, c’est un vrai talent. »

Chris Evert, joueuse de tennis professionnelle américaine (1954-)

*

« La stratégie requiert de la réflexion, la tactique requiert de l’observation. »

Max Euwe, professeur de mathématiques et joueur d’échecs (1901-1981)

– – –   F  – – –

« Le premier principe de l’attaque : ne pas laisser l’ennemi développer ! »

Reuben Fine, joueur d’échecs américain (1914-1993)

*

« I fear no one, but respect everyone. » *
*
« Je ne crains personne, mais je respecte tout le monde. »

Roger Federer, joueur de tennis professionnel suisse (1981-)

*

« My game is a lot about footwork [fingerwork]. If I move well, I play well. » *
*
« Mon jeu repose surtout sur le jeu de jambes [de doigts]. Si je bouge bien [mes billes], je joue bien. »

Roger Federer, joueur de tennis professionnel suisse (1981-)

*

« Sometimes you have to accept that a guy played better on the day than you. » *
*
« Parfois, vous devez accepter qu’un gars a mieux joué que vous le jour J. »

Roger Federer, joueur de tennis professionnel suisse (1981-)

*

« Il est trop triste de savoir que la vie ressemble à un jeu d’échecs [une partie d’abalone], où un seul faux pas peut nous obliger à considérer la partie comme perdue, avec cette différence que dans la vie nous ne pouvons même pas compter sur une seconde manche, sur une partie de revanche. »
(Considérations actuelles sur la guerre et la mort, II. Notre attitude face à la mort, 1915)

Sigmund Freud, psychanalyste autrichien (1856-1939)

– – –   G   – – –

« La Natura non opera con molte cose quello che puo operare con poche. » *
(Œuvres, VII, 143)

* La Nature ne fait pas avec beaucoup (de moyens) ce qu’elle peut faire avec peu.

Galilée, savant florentin (1564-1642)

*

« Il ne faut pas être d’une intelligence extrême pour jouer au tennis [à Abalone]… Il suffit de s’entraîner dur et d’avoir confiance. »

Richard Gasquet, joueur de tennis professionnel français (1986-)

*

« […] pour ceux qui y jouent, le go [abalone] est comme un ami éternel,
une forme d’art permanente. »

Go Seigen, grand maître de go japonais d’origine chinoise (1914-2014)

*

« […] le monde appartient à ceux qui rêvent trop. »
(Rencontres, piste 14 de l’album Midi 20, 2006)

Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade (1977-)

*

« Si vous voulez gagner, il faut risquer de perdre. »

Sacha Guitry, dramaturge français (1902-1957)

– – –   H  – – –

« Je n’ai pas de gros muscles. Je ne suis pas grande. Ma force est intérieure. Je me bats. »

Simona Halep, joueuse de tennis professionnelle roumaine (1991-)

*

« εἷς ἐμοὶ μύριοι, ἐὰν ἄριστος ᾖ. » (Fragment 49) *
*
« Un homme en vaut dix mille, s’il est le meilleur. »

Héraclite d’Ephèse, philosophe grec (VIème siècle av. J.-C. – 480 av. J.-C.)

*

« Ὁ βίος βραχύς, ἡ δὲ τέχνη μακρή, ὁ δὲ καιρὸς ὀξύς, ἡ δὲ πεῖρα σφαλερή, ἡ δὲ κρίσις χαλεπή. »
(ΑΦΟΡΙΣΜΟΙ, ΤΜΗΜΑ ΠΡΩΤΟΝ, 1)

« Vita brevis, ars longa, occasio praeceps, experimentum periculosum, iudicium difficile. »
(Aphorismi, 1.1)

« La vie est courte, l’art est long, l’opportunité est fugace, l’expérimentation est risquée, le jugement est difficile. »
(Aphorismes, section première, 1) 

Hippocrate [Ἱπποκράτης], médecin et philosophe grec (vers 460 av. J.-C. – vers 370 av. J.-C.)

*

« Wo aber Gefahr ist, wächst
Das Rettende Auch. » *
(Patmos, Hymnen, 1801/1803)

* Là où croît le danger croît aussi ce qui sauve.
(Patmos, Hymnes, 1801/1803)

Friedrich Hölderlin, poète lyrique allemand (1770-1843)

*

« Les pires décisions sont souvent celles que l’on prend trop vite et avec un déficit d’informations. »
(Le Syndrome du Titanic, 2004)

Nicolas Hulot, militant écologiste (1955-)

*

« Toute connaissance dégénère en probabilité. »
(Traité de la nature humaine, 1739-1740)

David Hume, philosophe écossais (1711-1776)

*

« L’échiquier [L’abalonier] est le monde, les pièces [billes] sont les phénomènes de l’univers, les règles du jeu sont ce que nous appelons les lois de la nature. Le joueur de l’autre côté est caché de nous. Nous savons que son jeu est toujours équitable, juste et patient. Mais nous savons aussi, à nos dépens, que jamais il ne laisse passer une erreur, ou montre la moindre indulgence à l’égard de notre ignorance. »

Thomas Huxley, biologiste et zoologiste anglais (1825-1895)

– – –   I  – – –

« Qui est le plus sage ? Celui qui accepte tout ou celui qui a décidé de ne rien accepter ?
La résignation est-elle une sagesse ? » ⇒
(Ce formidable bordel, 1973)

Eugène Ionesco (1909-1994)

*

« […] les parties imparfaites sont généralement les plus belles […]. »

Vassily Ivanchuk, champion d’échecs ukrainien (1969-)

– – –   J – – –

« La simplicité n’a pas besoin d’être simple, mais du complexe resserré et synthétisé. » ⇒
(Les Minutes de Sable Mémorial, Linteau, note en page IV, 1894)

Alfred Jarry, poète, romancier et dramaturge français (1873-1907)

*

« Just play. Have fun. Enjoy the game. »*
* « Joue, tout simplement. Amuse-toi. Apprécie le jeu. »

Michael Jordan, joueur de basket-ball professionnel américain (1963-)

*

« Les obstacles ne doivent pas vous arrêter. Si vous vous retrouvez face à un mur, ne faites pas demi-tour, n’abandonnez pas. Trouvez un moyen de l’escalader, de le traverser ou de le contourner. »

Michael Jordan, joueur de basket-ball professionnel américain (1963-)

– – –   K  – – –

« 1) Was kann ich wissen?
2) Was soll ich tun?
3) Was darf ich hoffen? »*
(Logik, Einleitung, 1800)

* « 1) Que puis-je savoir ?
2) Que dois-je faire ?
3) Que m’est-il permis d’espérer ? »
(Logique, Introduction, 1800) 

Emmanuel Kant, philosophe allemand (1724-1804)

*

« Je crois qu’il existe des manières très spécifiques de jouer efficacement contre une machine. Évidemment, nous n’avons aucune chance en tactique pure, parce que l’ordinateur calcule de façon parfaite. Mais lorsque nous faisons appel à notre cerveau en utilisant l’intuition et la compréhension, alors nous restons beaucoup plus forts. »
[Source : revue « Europe Échecs », avril 2000, n° 488, 42e année, p. 11]

Anatoli Karpov, joueur d’échecs russe, ancien champion du monde (1951-)

*

« Le système Elo représente seulement une moyenne. Il est simplement un indicateur de votre stabilité. »

Anatoli Karpov, joueur d’échecs russe, ancien champion du monde (1951-)

*

 

« Le public doit prendre conscience que les Echecs sont [Abalone est] un sport violent.
Les Echecs sont [Abalone est] une torture mentale. »
[Tel que cité dans la revue de Martin Amis, « Kasparov-Short » par Raymond Sheene, The Independent on Sunday, Novembre 1995]

Garry Kasparov, joueur d’échecs russe, ancien champion du monde (1963-)

*

« La puissance aux Echecs [à Abalone] en général et la puissance aux Echecs [à Abalone] dans un match en particulier ne sont absolument pas la même chose. » ⇒

Garry Kasparov, joueur d’échecs russe, ancien champion du monde (1963-)

*

« It’s hard to fight an enemy who has outposts in your head. »*
* « Il est difficile de combattre un ennemi qui sait lire dans vos pensées. » 

[Traduction : FightClub]

Sally Kempton, guide spirituelle américaine et écrivain (19??-)

*

« Même si vous jouez la perfection, une faute de votre adversaire peut détruire toute la beauté de la partie. »

Vladimir Kramnik, champion d’échecs russe (1975-)

– – –   L   – – –

« Qui commence bien finit bien. »

Louis L’Amour (Louis Dearborn LaMoore), écrivain américain (1908-1988)

*

« A ce moment-là, je menaçais de comprendre la position ! » ⇒
[Phrase prononcée au « Tournoi des Experts » québécois, tenu chez Serge Champetier en 2001 ou 2002]

Clément L’Heureux, joueur d’échecs québécois

*

« Si l’on est sur le point de gagner, il faut penser qu’il n’est pas d’adversaire qui joue mieux qu’un adversaire près d’être battu. »

René Lacoste, champion de tennis et entrepreneur français (1904-1996)

* 

« Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! »
(L’isolement, Premières Méditations poétiques, Méditation 1, 1820)

Alphonse de Lamartine, poète romantique français (1790-1869)

*

« Do the right thing * [move] »
(* fais la chose juste / [Joue le bon coup]) ⇒
(d’après le titre d’un film de Spike Lee, 1989)

Spike Lee, cinéaste américain (1957-)

*

« Je préfère perdre une partie vraiment bonne plutôt que d’en gagner une mauvaise. »

David Neil Lawrence Levy, maître international d’échecs anglais (1945-)

*

« Je me bats jusqu’au bout et j’essaye d’être la dernière à rester debout. »

Li Na, joueuse de tennis professionnelle chinoise (1982-)

*

« Dans une partie, bien que l’un des deux joueurs ait bien joué, si l’autre a mal joué, on ne dira pas qu’il s’agit d’une bonne partie. En revanche, lorsque les deux joueurs ont bien joué, gagner une partie est un problème secondaire : il s’agit d’une bonne partie. » ⇒

Lim Yoo Jong, joueur de go coréen (1924-)

*

« C’est toujours l’impatience de gagner qui fait perdre. »

Louis XIV, roi de France et de Navarre (1643-1715)

– – –   M  – – –

« If I lose I don’t feel paralyzed
It’s not the game it’s how you play
And if I fall I get up again now
I get up again, over and over. » *
(Over And Over, track 4 from the album Like A Virgin, 1984)

* Si je perds je ne me sens pas anéantie
Ce n’est pas le jeu c’est la façon dont tu joues
Et si je tombe je me relève tout de suite
Je me relève, encore et encore.
[Traduction : FightClub]

(Over And Over, piste 4 de l’album Like A Virgin, 1984)

Madonna, chanteuse américaine (1958-)

*

« Le devoir est de vaincre, et un inéluctable despotisme participe du génie. » ⇒
(Les poèmes d’Edgar Poe, Scolie, La Pléiade p. 226)

Stéphane Mallarmé, poète français (1842-1898)

*

« Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »

Nelson Mandela (1918-2013)

*

« Un gagneur est un rêveur qui n’abandonne jamais. »

Nelson Mandela (1918-2013)

*

« Vous vous battez à mort dans une partie d’échecs [d’abalone]. Vous essayez d’utiliser toutes vos compétences, vos armes, vos capacités pour gagner la guerre. Beaucoup de personnes ne se rendent pas compte de la profondeur du jeu d’échecs [d’abalone]. »

Ashley Maurice (1966-)

*

« Une belle partie, c’est de l’intelligence en mouvement. Bien plus, c’est de l’intelligence incarnée. »

André Maurois (1888-1967)

*

« L’important est de tirer une leçon de chaque échec. »

John McEnroe, joueur de tennis professionnel américain (1959-)

*

« En tant que joueurs de tennis [d’abalone], nous ne sommes jamais satisfaits. En tant que joueurs, nous sommes avides, nous voulons toujours de meilleurs résultats. »

Sania Mirza, joueuse de tennis professionnelle indienne (1986-)

*

« Aide tes pièces [billes] et elles t’aideront. »

Paul Morphy, grand joueur d’échecs américain (1837-1884)

*

« Je ne joue pas les tournois pour la deuxième place. »

Andy Murray, joueur de tennis professionnel écossais (1987-)

– – –   N  – – –

« Horreur, mais aussi harmonie suprême : qu’y avait-il en effet au monde en dehors  des échecs [d’abalone] ? Le brouillard, l’inconnu, le non-être… » ⇒
(La défense Loujine [Защита Лужина], 1930)

Vladimir Nabokov, romancier américain d’origine russe (1899-1977)

*

« Les problèmes d’échecs [d’abalone] exigent du compositeur les mêmes vertus que celles qui caractérisent l’art : originalité, invention, concision, harmonie, complexité et splendide absence de sincérité. » (Poèmes et problèmes, 1969)

Vladimir Nabokov, romancier américain d’origine russe (1899-1977)

*

« C’est seulement une partie de tennis [d’abalone]. Au final, c’est la vie. Il y a des choses beaucoup plus importantes. »

Rafael Nadal, joueur de tennis professionnel espagnol (1986-)

*

« Je joue chaque point comme si ma vie en dépendait. »

Rafael Nadal, joueur de tennis professionnel espagnol (1986-)

*

« Le grand art, c’est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système. »

Napoléon Bonaparte (1769-1821)

*

« Le plus grand péril se trouve au moment de la victoire. »

Napoléon Bonaparte (1769-1821)

*

« N’interrompez jamais un ennemi qui est en train de faire une erreur. »
(Maximes et pensées)

Napoléon Bonaparte (1769-1821)

*

« Ce qui compte, ce n’est pas la façon dont vous jouez quand vous jouez bien. Ce qui compte, c’est à quel point vous jouez bien quand vous jouez mal. »

Martina Navrátilová, championne de tennis américaine d’origine tchèque (1956-)

*

« Man vergilt einem Lehrer schlecht, wenn man immer nur der Schüler bleibt. Und warum wollt ihr nicht an meinem Kranze rupfen? » *
(Ecce Homo, Vorwort, 1888)

* C’est mal récompenser son maître que de rester toujours disciple. Et pourquoi ne voudriez-vous pas effeuiller ma couronne ?
(Ecce Homo, Avant-propos, 1888)

Friedrich Nietzsche, philosophe allemand (1844-1900)

*

« Was? du suchst? du möchtest dich verzehnfachen, verhundertfachen? du suchst Anhänger? – Suche Nullen! » *
(Götzen-Dämmerung, Sprüche und Pfeile, 14, 1889)

* Comment ? Tu cherches ? Tu voudrais te décupler, te centupler ? Tu cherches des followers ? Cherche des zéros !
(Crépuscule des idoles, Maximes et Pointes, 14, 1889)

Friedrich Nietzsche, philosophe allemand (1844-1900)

*

« D’abord restreindre, ensuite bloquer, enfin détruire. »

Aron Nimzowitsch, Champion d’échecs danois d’origine russe (1886-1935)

*

« La menace est plus forte que l’exécution. »
[Déclaration qu’aurait faite Aron Nimzowitsch au cours d’un tournoi]

Aron Nimzowitsch, Champion d’échecs danois d’origine russe (1886-1935)

*

« J’ai toujours considéré le tennis [abalone] comme un combat dans une arène entre deux gladiateurs qui ont pour seules armes leur raquette [intelligence] et leur courage. »

Yannick Noah, joueur de tennis professionnel et chanteur français (1960-)

– – –   O  – – –

« Un paradoxe est une opinion qui vit de ses charmes aux dépens de la vérité. » ⇒

René de Obaldia, écrivain français (1918-)

*

« La position dans laquelle vous vous trouvez actuellement ne détermine pas là où vous finirez. »

Barack Obama (1961-)

*

« Ce que nous avons de plus authentique, c’est notre capacité à créer, nous dominer, endurer, nous transformer, aimer et dépasser nos propres souffrances. »

Ben Okri, poète et romancier nigérian (1959-)

*

« μηδὲν ἄγαν » *
[Maxime inscrite au fronton du temple de Delphes, Grèce]
* « Rien de trop. »

Oracle de Delphes

– – –   P   – – –

« Les Echecs sont [Abalone est] un processus créatif. Son objectif est de trouver la vérité. Pour découvrir la vérité, vous devez être implacable. Vous devez être courageux. »

Bruce Pandolfini, auteur, professeur et entraineur d’échecs (1947-)

*

« Il faut être précis, logique. Agir avec méthode. A un moment donné, il faut à tout prix savoir s’arrêter, réfléchir, bien peser la situation. »  (Un homme qui dort, 1967)

Georges Perec, écrivain français (1936-1982)

*

« Le jeu ne produit rien. C’est d’abord une activité gratuite, qui n’a d’autres références qu’elle-même, qui se consomme en se réalisant, qui n’a pas d’au-delà, et, quand on a terminé cette activité, il n’y a plus rien d’autre. On n’a pas obtenu autre chose que le plaisir. » ⇒

Georges Perec, écrivain français (1936-1982)

*

« Ἀγεωμέτρητος μηδεὶς εἰσίτω »

« Wer von Geometrie nichts versteht, hat hier keinen Zutritt. »

« Nul n’entre ici s’il n’est géomètre. »
[Formule gravée sur le fronton de l’Académie de Platon, à Athènes]

(attribuée à) Platon, philosophe grec (entre 428 et 423 av. J.-C. – 348 ou 347 av. J.-C.)

*

« On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation. » ⇒

(attribuée à) Platon, philosophe grec (entre 428 et 423 av. J.-C. – 348 ou 347 av. J.-C.)

*

« Avant que prof Elo n’ait tamponné des nombres sur nos fronts, les gens jouaient pour gagner des tournois ou se plaçaient aussi haut qu’ils pouvaient dans les classements ou gagnaient simplement autant de parties qu’ils pouvaient. Oubliez les évaluations. Jouez pour gagner et laissez-les autres calculer combien vous êtes fort. »

Léon Poliakov, historien français d’origine russe (1910–1997)

*

« Votre seul travail dans les ouvertures est d’obtenir un milieu de partie jouable. » ⇒

Lajos Portisch, joueur d’échecs hongrois, grand maître international (1937-)

*

« Πάντων χρημάτων μέτρον άνθρωπο[ς] » (Platon, Théétète, 151e-152c) *
* « L’être humain est la mesure de toutes choses. »

Protagoras, philosophe grec (vers 490 avant J.-C. – vers 420 avant J.-C.)

*

« Qui trop embrasse mal étreint. »

Proverbe

*

« Move as a team, never move alone. »
(Welcome to the Terrordome, Fear of a Black Planet, 1990)

Public Enemy, groupe de hip-hop américain

 – – –   Q  – – –

« Avoir un système borne son horizon ; n’en avoir pas est impossible.
Le mieux est d’en posséder plusieurs. » ⇒ (Journal)

Raymond Queneau, écrivain français (1903-1976)

– – –   R   – – –

« Tant qu’il y aura des personnes qui aiment la convivialité qu’il y a à s’asseoir autour d’une table, il y aura des jeux sur ces tables. » ⇒

Alex Randolph, auteur de jeux de société

*

« Les jeux ont une longue enfance au sens où il faut de nombreuses années avant qu’ils ne trouvent leur public. Il faut juste s’appliquer à rendre cette enfance heureuse ! »

Pascal Reysset, français spécialiste des jeux de stratégie (1951-)

*

« Pizza makes me think that anything is possible. »*
* « La pizza me laisse penser que tout est possible. »

[Traduction : FightClub]

Henry Rollins, musicien de rock alternatif et acteur americain (1961-)

*

« Quoique la mémoire et le raisonnement soient deux facultés essentiellement différentes, cependant l’une ne se développe véritablement qu’avec l’autre. »

(Emile ou de l’éducation, 1762, livre second,
in Oeuvres complètes, tome 3, éditions du Seuil, p.74)

Jean-Jacques Rousseau, philosophe des Lumières genevois et joueur d’Echecs (1712-1778)

– – –   S   – – –

« Les tricheurs ne connaissent pas la vraie joie de gagner. » ⇒

Maurice Sachs, écrivain français (1906-1945)

*

« […] dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions suivent. »  (Vol de nuit, chap. XIX, 1931)

Antoine de Saint-Exupéry, écrivain, aviateur et poète français (1900-1944)

*

« Il est des victoires qui exaltent, d’autres qui abâtardissent. Des défaites qui assassinent, d’autres qui réveillent. » ⇒ (Pilote de guerre, 1942)

Antoine de Saint-Exupéry, écrivain, aviateur et poète français (1900-1944)

*

« Le jeu est le premier poème de l’existence. » ⇒

Jean-Paul Sartre, philosophe existentialiste français (1905-1980)

*

« L’homme n’est tout à fait humain que lorsqu’il joue. » ⇒

Friedrich Von Schiller, poète et écrivain allemand (1759–1805)

*

« Le tennis [Abalone] doit devenir tout pour toi si tu veux atteindre le top. Tu dois le vivre. »

Monica Seles, joueuse de tennis professionnelle américaine d’origine serbe (1973-)

*

« Les échecs [Abalone], c’est le plus beau et le plus raisonnable de tous les jeux, le hasard n’y a point de part : on se blâme et l’on se remercie, on a son bonheur dans sa tête. »
(Lettre à Madame de Grignan, Paris, mercredi 7 février 1680)

Madame de Sévigné, épistolière française (1626-1696)

*

« Never mind the bollocks [blocks]. »

[d’après le titre de l’album : Never Mind the Bollocks, Here’s the Sex Pistols (1977)]

* « Jouer en blocs, n’y pense même pas. » (traduction libre).

The Sex Pistols, groupe punk anglais (1975-1978)

*

« L’homme ne cesse pas de jouer quand il devient vieux, il devient vieux quand il cesse de jouer. » ⇒

George Bernard Shaw, écrivain irlandais (1856-1950)

*

« La partie est beaucoup plus importante que le résultat final. »

Alexei Shirov, champion d’échecs letton (1972-)

*

« L’absence de compétition est une mauvaise chose. La compétition vous pousse à essayer de vous améliorer sans cesse. »

Shu Qi, actrice taïwanaise (1976-)

*

« Pour votre sécurité, nous vous invitons à ne laisser aucun bagage ou objet [aucune bille] sans surveillance. » 

La SNCF

*

« Jouez l’ouverture comme un livre, le milieu de partie comme un magicien, et la fin de partie comme une machine. » 

Rudolf Spielmann, joueur d’échecs autrichien (1883-1942)

*

Toutes les citations de L’art de la guerre

Sun Tzu, stratège chinois (vers 544 av. J.-C. – vers 496 av. J.-C.)

– – –   T  – – –

« Chess [Abalone], like love, like music, has the power to make people happy. » *
* « Les Echecs [Abalone], comme l’amour, comme la musique,
ont [a] le pouvoir de rendre les gens heureux. » 

Siegbert Tarrasch, champion d’échecs allemand (1862-1934)

*

« La méfiance est la caractéristique la plus nécessaire du joueur d’Echecs [d’Abalone]. » ⇒

Siegbert Tarrasch, champion d’échecs allemand (1862-1934)

*

« Le tacticien, c’est celui qui sait quoi faire quand il y a quelque chose à faire ;
le stratège, c’est celui qui sait quoi faire quand il n’y a rien à faire. » ⇒

Xavier Tartakover, champion d’échecs européen (1887-1956)

*

« Le vainqueur de la partie est le joueur qui a fait l’avant-dernière erreur. »

Xavier Tartakover, champion d’échecs européen (1887-1956)

*

« Le tennis [Abalone], c’est plus qu’un sport [de l’esprit]. C’est un art, au même titre que la danse. Ou qu’une représentation au théâtre. »

Bill Tilden, joueur de tennis américain professionnel (1893-1953)

– – –   U  – – –

« Etre vaincu, ou tout au moins apparaître vaincu, c’est bien des fois vaincre ; […] » ⇒
(Le sentiment tragique de la vie, XI. Le problème pratique, 1912)

Miguel de Unamuno, Ecrivain et philosophe espagnol (1864-1936)

– – –   V  – – –

« […] elle aussi, la vie, est probablement ronde […] »
(Lettre à Emile Bernard, Arles, mardi 26 juin 1888)

Vincent van Gogh, peintre néerlandais (1853–1890)

*

« Aimer les échecs [abalone], c’est aimer le combat, la lutte, le jeu et la loyauté. »

Jacques Vergès, avocat français (1925-2013)

*

« À la honte des hommes, on sait que les lois du jeu sont les seules qui soient partout justes, claires, inviolables et exécutées. » (Dictionnaire philosophique, article « Lois », 1764)

Voltaire, écrivain et philosophe français (1694-1778)

– – –   W   – – –

« La défaite n’est pas le pire des échecs. Le véritable échec, c’est de ne pas avoir essayé.. »

George Edward Woodberry, critique littéraire et poète américain (1855-1930)

*

« Qui commence la partie, ce n’est pas si important : ce qui compte, c’est qui la termine. »
[cité par Lee Green dans Sportswit (Ballantine Books, 1986, p. 19)]

John Wooden, entraîneur de basket-ball américain (1910-2010)

*

« Il y a beaucoup de choses que je peux encore améliorer dans mon jeu, mais c’est le cas pour tout le monde. »

Caroline Wozniacki, joueuse de tennis professionnelle danoise (1990-)

– – –   Z  – – –

« Ce n’est pas à un coup que vous devez réfléchir, fut-il le meilleur, mais à un plan réalisable. »

Eugène Znosko-Borovsky, maître d’échecs français d’origine russe (1884–1954)

*

« Les Echecs [Abalone], c’est la lutte contre l’erreur. » ⇒

Johannes Zukertort, champion d’échecs anglais d’origine polonaise (1842–1888)