Pot de départ de MiGs, mercredi 30/07/2014 à partir de 20h30

Salut à tous !

Mogwai prend une retraite abalonienne bien méritée après plusieurs années de bons et loyaux services, et sur une idée de Gramgroum, je vous propose de tous nous retrouver sur MiGs pour organiser un pot de départ.
Ce sera l’occasion d’échanger en direct avec un maximum de joueurs, de retrouver de vieux potes, de jouer une dernière partie si le coeur vous en dit, d’évoquer de souvenirs de bons moments partagés sur MiGs, ou même sur NetAbalone, de proposer des idées pour l’avenir ou d’échanger vos coordonnées avec des personnes que vous avez appréciées et avec qui vous souhaitez rester en contact.

Le 31 risque d’être un jour compliqué pour pas mal de gens (dont votre serviteur), alors je vous propose la soirée du 30/07/2014 à partir de 20h30.
Faites circuler l’info si vous êtes en contact avec d’autres joueurs, y compris des anciens qui ne jouent plus, ils seront peut-être contents de participer à l’événement…

Si vous pensez être présents, signalez-le en commentaire. Cela motivera d’autres joueurs ou anciens joueurs à venir nous rejoindre 😉

FightClub

together

… et tous les autres !

C’est comme les remerciements aux Oscars du cinéma, on oublie toujours plein de monde !

D’autres auraient bien sûr mérité de figurer dans le trombinoscope de Gramgroum, mais le séisme dont fut victime abalone.online.over-blog a mis un terme brutal à son développement. Et si vous vous aventurez sur les lieux du désastre, vous y trouverez un site en ruine, non pas envahi par les mauvaises herbes, mais infesté de pubs. Espérons que ce blog ne subira pas le même sort.

Si l’aventure over-blog s’était poursuivie, il est probable qu’on aurait aussi trouvé dans le trombinoscope d’autres figures marquantes d’abalone, comme boulet, atto, Caipirinha_Lover, l’américain Bingo, le canadien mathieu, les allemands SilverSurfer et Andre, phildemon, chris, Gohatto, IA de lolo, l’israélien nir, loulei, kariboo, OCJ, jacques, lune, screeday, et bien d’autres encore…

FightClub, dimanche 2 novembre 2014

gaz – gaz

gaz-gaz-overb

Avec gaz – gaz, le mot d’ordre est « baston ». Pour ce grand amoureux d’abalone, il est interdit de s’ennuyer sur un plateau. Il aime plus que tout voir les billes voler dans tous les sens, et les interminables affrontements où chacun montre ses muscles sans jamais passer à l’action ne sont pas pour lui.

Paradoxalement, il n’est pas très amateur de variantes, et pour lui, le « vrai » abalone, c’est le standard. C’est peut-être là le hic : il fera tout pour éclater les paquets de billes, et il en attend autant de son adversaire, ce qui revient un peu à vouloir faire d’abalone un jeu coopératif. Or abalone n’est pas un jeu coopératif, et toutes les tactiques, tous les coups et même tous les atermoiements sont permis dès lors que la règle ne les interdit pas. Et gaz – gaz, justement, déteste la « gagne », l’idée que la victoire est le but ultime et que tous les moyens sont bons pour y parvenir. Pour lui, le but ultime, c’est l’amusement.

Si vous acceptez ce contrat implicite avec lui, gaz – gaz est le joueur le plus agréable qui soit. Mais attention, bloqueurs s’abstenir ! gaz – gaz est tout à fait capable d’abandonner la partie et de quitter la table sur un salut un peu sec s’il ne sent pas, chez son adversaire, un esprit joueur. Je sais pourtant qu’il s’en voudra ensuite, car c’est un des joueurs les plus fair-play qui soient.

En définitive, c’est un joueur très sympathique avec qui on ne s’ennuie jamais. Je le recommande à tous les débutants (mais pas seulement aux débutants), d’autant qu’il dispense volontiers ses conseils à ceux qui découvrent le jeu. Surcroît d’élégance, lorsqu’il a affaire à un nouveau joueur, gaz – gaz propose le plus souvent le match nul quand il a gagné, prouvant que seul le jeu l’intéresse et non la petite gloire du classement.

Gramgroum, lundi 11 juin 2012

wasabi

wasabi est comme le raifort : il est fort, très fort.

C’est l’un des plus anciens et des plus fidèles joueurs de MiGs (inscrit depuis le 14 décembre 2006). Il fait partie de ces joueurs expérimentés qui maîtrisent parfaitement la mécanique d’abalone. N’escomptez pas qu’il vous lâche lorsqu’il tient le bon bout. Vous n’avez plus, dans ce cas-là, qu’à prier pour qu’il commette une erreur. Hélas pour vous, le plus souvent vos prières resteront vaines.

Un coup d’œil à son historique vous montrera que wasabi n’a guère d’adversaires à craindre : seuls des pointures comme eobllor, Gengis Khan, Vincent Frochot, ou atto lui posent un vrai problème.

Sur le plateau, avec wasabi, pas de chichis, pas de fioritures, pas d’effets de manche. Son jeu est posé, réfléchi, solide, carré. Tellement carré que l’on dirait parfois qu’il a découvert la quadrature de l’hexagone. Classique et efficace en diable, son style me rappelle celui d’André, cet allemand qui se fait trop rare aujourd’hui sur MiGs.

On prétend souvent que le style du joueur reflète sa personnalité. Je veux bien le croire en ce qui concerne wasabi. Je ne l’ai jamais vu se départir de son calme dans la tempête des billes, même lorsque son vaisseau fait naufrage. wasabi, c’est la force tranquille d’abalone. Modeste dans la victoire, il ira jusqu’à vous trouver des excuses si vous n’avez pas gagné.

wasabi, vous l’aurez compris, fait partie de la crème des joueurs, tant par son niveau de jeu que par son caractère. Un joueur que l’on a toujours plaisir à croiser.

Gramgroum, entre mai et octobre 2012

vivelone

vivelone me rappelle ce que Churchill disait de la Russie : un rébus enveloppé de mystère au sein d’une énigme.

S’agit-il d’un joueur ou d’une joueuse ? vivelone n’a pas levé l’ambiguïté sur la question, à ma connaissance du moins. Mais l’étrangeté du personnage ne s’arrête pas là.  En effet, dans le petit monde des abanautes, les joueurs arborant un drapeau africain ne sont pas légion. Voir flotter sur MiGs le drapeau burkinabé de vivelone m’est toujours un sujet d’étonnement.

vivelone est apparu(e) sur MiGs le 20 juillet 2012, et dès le départ, s’est rangé(e) parmi les joueurs les plus actifs : joueur(euse) le(la) plus présent(e) sur le mois écoulé, sur les deux mois écoulés, sur les trois mois écoulés.  Et avec 110 parties jouées en moyenne chaque mois, vivelone fait partie des joueurs qui jouent le plus, et se classe déjà troisième côté « privilèges ».

Mais malgré ces informations que nous révèle le « hall of fame », le personnage reste un mystère.

Alors que dire de son jeu ? Côté niveau, vivelone ne rivalise pas encore avec les cadors de MiGs, et les défaites sont, hélas pour lui (elle) bien plus nombreuses que les victoires. Heureusement, rien ne semble le (la) décourager, ni les parties perdues, ni sa connexion informatique parfois calamiteuse, et il (elle) affiche en toute circonstance une inoxydable sérénité.

Quant au style, difficile d’en dire long : au bout de trois mois, il ne me paraît pas encore très affirmé, ni dans ses qualités, ni dans ses défauts. Tout au plus me risquerai-je à dire que vivelone semble pratiquer un jeu ouvert et sans peur, ce qui, associé à son caractère aimable, en fait un (une?) partenaire de jeu des plus agréables, sinon des plus redoutables.

Alors souhaitons-lui beaucoup de plaisir sur MiGs, et vive vivelone !

Gramgroum, mardi 23 octobre 2012

mascotte

En fait, Mascotte n’est pas une joueuse. Mascotte, c’est un poème.

Comptant seulement 14 parties jouées sur les six derniers mois [janvier à juin 2012], Mascotte ne peut sans doute pas être considérée comme une joueuse très active. Alors comment se fait-il qu’elle occupe une place si particulière dans le petit monde d’abalone ?

Est-ce son style de jeu qui la distingue ? Hum… avec une seule victoire depuis le début de l’année (contre Gengis Khan, excusez du peu ! 😉 ) Mascotte fait sans doute partie de ces joueurs dont les talents éclatent davantage dans le cercle familial ou amical que sur MiGs, où elle ne vise évidemment pas aux plus hautes marches du podium Elo.

Non, si Mascotte est si connue des abanautes, ce n’est pas pour faire trembler Milano, c’est parce qu’elle est, depuis des années, une institution à elle toute seule. Mascotte, c’est LA mascotte des abanautes, comme son cri de guerre vous le fait savoir (au cas où vous l’ignoreriez) : « Je suis la mascotte du site ! »

Cette belge – son drapeau est changeant, car elle joue à saute-mouton par-dessus la frontière – nous amusera toujours par son ton à la fois naturel et décalé, naïf et drôle, qui illumine le dialogue général. En dialogue privé, elle écoutera volontiers vos petits malheurs et vous racontera les siens, mais ce qu’elle préfère encore, c’est rire avec vous en bonne copine. Je ne l’ai jamais vue fâchée, même lorsque je m’amuse incognito – je le confesse – à la faire tourner en bourrique.

Au bout du compte, si l’on a bien assez d’un milano, ou d’un rebel, il nous faudrait cinq cents Mascotte pour animer le site.

Hélas (ou heureusement), Mascotte est unique !

Gramgroum, lundi 25 juin 2012

jeff costa

jeff-overb

Jeff Costa, c’est LE brésilien de MiGs, c’est un brin d’exotisme dans le monde un peu trop franco-français d’abalone, c’est quelques pas de samba dans la valse des billes. Il ne parle que quelques mots de français, et c’est en anglais ou en portugais que vous pourrez entamer la conversation, à laquelle il se livre d’ailleurs volontiers.

Toujours poli, toujours souriant (du moins c’est ainsi que je me le représente), il ne commencera jamais une partie sans vous saluer et vous souhaiter un bon jeu – gg pour good game. Comme tout un chacun, il préfère gagner, mais contrairement à d’autres, il perd avec bonne grâce et ne quitte pas la partie sans un nouveau salut. Et s’il perd assez souvent, cela ne le décourage pas.

Joueur de grande expérience, c’est l’un des plus actifs sur MiGs. Certes, ce n’est pas l’un des plus forts, mais on sait que MiGs concentre beaucoup de talents, ce qui a tendance à fausser notre appréciation de la force d’un joueur. Hors ligne, Jeff Costa est sans aucun doute considéré comme un joueur d’un niveau très honorable. Il maîtrise parfaitement les bases du jeu, et lorsqu’il tient le bon bout, il est capable de ne pas le lâcher et de vous pousser dans les cordes. Il viendra sans difficulté à bout de n’importe quel novice.

Son point faible, c’est peut-être un certain manque de profondeur, une vision un peu courte. Peut-être de la distraction ? Ou peut-être est-il d’abord, tout simplement, un joueur qui s’amuse, qui prend plaisir à pousser les billes, et qui ne tient pas particulièrement à se faire des nœuds au cerveau.

C’est en tout cas un joueur très agréable, autant par sa personnalité que par son jeu, et je ne saurais trop vous le recommander.

Gramgroum, lundi 21 mai 2012