5 ans déjà !

Tiens, en me connectant, je découvre qu’aujourd’hui, ce blog a 5 ans (:

Merci à Gramgroum de l’avoir créé, et merci à moi de l’avoir continué ( ̄ー ̄)

FightClub

Publicités

Paint it Black… and White!

07/01/2018


Maureen O’Hara dans les années 1950.

“In the beginning it was all black and white.” *

* “Au commencement, tout était noir et blanc.”

Maureen O’Hara, actrice américano-irlandaise (1920-2015)

°°°°°°


La planète Abalonia, dans une galaxie lointaine, très lointaine… ^^

°°°°°°


Abalone nouvelle édition 2017 par Asmodée

FightClub

Retrouvez toutes les citations dans le Dictionnaire de citations.

« Qui était Laurent Bodini ? »

C’est avec grand plaisir que j’ai trouvé ce message dans la boite mail du blog. Comme quoi les bouteilles à la mer peuvent parfois trouver une réponse \o/

Il fait suite à une question que je posais dans l’article La variante de juillet : Snakes variante : « Qui était Laurent Bodini ?  » . Voici la réponse de l’intéressé lui-même !

De : Laurent Bodini
À : abalone online
Envoyé : Jeudi 12 Octobre 2017
Objet : qui est Laurent Bodini, d’où vient cette variante

.

Bonjour,

J’ai trouvé avec intérêt votre article de juillet sur une variante que j’avais soumise à JeuxSoc.fr (on retrouve mon nom sur la page du jeu abalone).

Pour info, à l’époque (vers 1997) le webmaster de jeuxsoc faisait une critique négative d’abalone. Il est clair que la position de départ était à mon goût trop statique. Mon analyse de l’époque était que le premier qui attaque se mettait dans une situation défavorable, d’où la recherche de variantes de départ avec des positions moins monolithiques.

Je lui ai donc envoyé mes positions pour le convaincre de faire évoluer sa critique. À mon étonnement, il les a publiées en mettant mon nom…

20 ans après, je trouve mon nom associé à une variante, c’est un grand honneur. Je vous remercie.

Bien cordialement,

Laurent Bodini

°°°

Suite à notre échange de mails, l’autre variante de Laurent Bodini publiée sur jeuxsoc.fr sous le nom de fichier « abalo_03 » porte désormais un nom. Elle fera l’objet d’une prochaine publication comme variante du mois. Vous pouvez la tester et m’envoyer vos parties à abalone.online@laposte.net. J’en choisirai une – courte de préférence – que je publierai à titre d’exemple. Mesdames et Messieurs, à vos plateaux !

FightClub

Nouvelle édition, nouveau look

Hasard du calendrier : au moment où nous changeons l’image d’en-tête du blog, pour y faire figurer la version classique d’abalone, la version classique change de look.  Vous pouvez découvrir sur YouTube ici la vidéo de promotion  de cette nouvelle édition, et là un tutoriel, lequel ne vous apprendra rien si vous connaissez déjà le jeu.

06026012

La plupart des fans seront sans doute ravis du retour de l’emblématique boîte hexagonale. L’illustration du couvercle a bien changé : plus rien de figuratif, c’est plutôt allusif, voir abstrait ou symbolique. La vidéo de promotion cherche clairement, à travers ce nouveau visuel, à rapprocher abalone des arts martiaux asiatiques (mais pas spécialement du sumo). La dominante du visuel n’est plus le noir mais le blanc (ou gris clair ?).

Notons également un autre retour qui fera plaisir aux abaloniens historiques : celui du  fameux ambigramme 3 2 one formant le mot abalone.

Il paraît que cette boîte tient mieux à la verticale – mieux que la précédente version ? j’en doute quand même un peu, et d’ailleurs on s’en fiche, ça n’intéresse que ceux qui remplissent les rayons des magasins. D’après mes renseignements, les billes auraient grossi par rapport à la précédente version ; j’en déduis que le plateau doit être plus grand aussi, mais je n’en connais pas les dimensions. Rappelons que les premières versions d’abalone étaient un peu plus grandes que les suivantes.

Nouveauté remarquable du côté du tablier de jeu : alors que le design de la version classique était inchangé depuis l’origine, avec un tablier très mince, que l’on pouvait glisser partout pour l’emporter facilement, le nouveau tablier prend du volume avec sa gouttière d’éjection surbaissée. Voilà qui modifie sans doute le « clac » des éjections. Peut-être le tablier est-il un peu plus clair que par le passé, c’est difficile à dire au vu des images dont je dispose (d’autant que l’image ci-dessus est probablement une image de synthèse).

Pour finir, vue sur le dessous de la nouvelle boîte :

abalone-nouvelle-edition

Au fait, c’est la version classique n° combien depuis 1988 ?

Gramgroum

MiGs++ (25 mars 2016 – 30 mai 2017)

Un jour, vous n’aurez plus qu’un vague souvenir de ce à quoi cela ressemblait. Ce jour-là, tapez « MiGs++ » dans la barre de recherche de ce blog (premier widget en haut de la colonne de droite). Parmi les quelques réponses affichées, vous retrouverez cet article, et les deux images qui y figurent feront je l’espère pour vous ressurgir du passé d’agréables souvenirs.

*

La page d’accueil de MiGs++

*

La page des news, qui s’affichait une fois connecté(e)

*

MiGs++ a donc été en activité du 25 mars 2016, date de son inauguration, au 30 mai 2017 vers minuit, date de sa fermeture, officiellement faute de financement suffisant. Histoire de se remémorer toutes les péripéties de MiGs++, je vous invite à consulter la page Trouver un partenaire en ligne, que j’ai récemment mise à jour. Et commenter ce dernier épisode si vous avez des choses à dire.

FightClub

4 ans déjà !


(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

FightClub

Il y a quatre ans, Gramgroum créait ce blog, qui n’était au départ destiné qu’à la traduction par mes soins des articles qu’il publiait sur http://abalone.online.over-blog.com/, qui a connu le destin que l’on sait. Après quoi les articles d’over-blog ont migré ici, et la partie française d’Abalone Online a pris de l’ampleur.

A ce jour, Abalone Online, c’est :

  • 329 pages
  • 818 articles
  • 1939 commentaires
  • 124 346 vues
  • 48 abonnés
  • 17 793 visiteurs côté français et 11 395 visiteurs côté anglais (on ne peut pas les totaliser à cause des doublons)
  • … et une petite communauté, peu active certes, mais bien présente (^_-)—☆

FightClub

Abbalone

Prenez un jeu français né à la toute fin des années 80, mixez-le avec un groupe pop suédois des années 70, mettez ça à la sauce turque, et vous obtenez…

redka5.jpgredka4

…Abbalone, bien sûr ! (A gauche le dessus, à droite le dessous de la boîte.)

Nous savons que le jeu d’abalone est diffusé sous divers pseudos, pour diverses raisons. Voilà une version « pirate » qui, en tout cas, ne cache pas son lien de filiation avec l’invention de Lalet et Lévi.

Côté matériel, c’est du noir et blanc classique : 14 billes blanches (beyaz misket), 14 billes noires (siyah misket). L’originalité vient du tablier de jeu (oyun platformu) qui affiche en capitales le nom de l’éditeur : REDKA. Ce tablier ne vous rappelle-t-il pas quelque chose ?

redka3redka2

(cliquez sur les images pour les agrandir)

L’illustration au dos de la boîte est trompeuse et peut laisser croire que 4 billes sont en mesure d’en pousser 3, mais le texte est clair : 3 billes en poussent une ou deux, 2 billes en poussent une.

Notez qu’il existe un software d’abalone appelé Abbalone 3D, sans rapport avec la version REDKA.

Gramgroum